Paris - Mont St.Michel

Départ demain matin 10 juin pour Paris, nous y allons en voiture, le train bien trop compliqué. Depuis le 1 janvier la société Lyria n’accepte plus les vélos, il faut le démonter et le prendre comme bagage accompagné. Prendre des intercyti il faut changer 6 fois en passant par Bâle. Donc nous avons décidé de faire ce trajet en voiture. Donc nous allons exactememt à Cesson , à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Nous allons laisser la voiture chez des amis et nous allons de cet endroit nous rendre sur Paris


Nous nous préparons pour un départ dimanche 10 juin, 

1- Cesson - Paris : 59 km, 10 juin 2018

Après 59 km nous voici arrivés à Paris, vers 17h30, le parcours depuis Cesson a été plus difficile que prévu. Pas pour la complexité du parcours, mais par le manque d'information, mal indiqué. Nous avons suivi la Seine et nous avons admiré quelques jolis points de vues coin. Parfois nous nous sommes perdus et avons traversé une forêt en poussant nos vélos, enfin nous avons retrouvé le chemin et nous sommes bien arrivés à Paris sur la place de notre Dame de Paris. Que de monde, presque trop enfin il ne faut pas se plaindre. Un homme de la sécurité à bien accepter de prendre en photo, sympa, ensuite je lui ai demandé ou ce situait le point zéro marqué par une rose des vents gravé dans le bronze matérialise ce point de départ des routes de France quittant la capitale.

 Le temps nous a été favorable, pas trop de soleil, beaucoup de brune, il a beaucoup plus ses derniers jours. Température 25 degré, lourd et la visibilité pas terrible. Puis nous décidons d'aller manger vers 19h00., Christiane propose Le Petit Medicis, petit bistrot sympa. Nous avons bien mangé et le patron très gentil. Nous lui avons demandé s'il connaissait un hôtel dans le coin. Il nous dit que dans le coin il y a beaucoup d'hôtel, mais assez chers. Ensuite, après nous avoir servi il a pris le temps de faire une recherche et nous propose l'Hôtel des Mines pas trop loin. Où nous allons passer la nuit.  

 Donc demain nous commençons notre voyage vers Mont St Michel par la Veloscénie.  

 Donc à demain.  



Après 60 km, nous voici arrivé a Rochefort en Yvelines, dans une chambre d’hôte. Nous sommes parti de Paris vers 9h30, le temps n’était pas au pls beau, mais pas de pluie heuresement, L’Hôtel des Mines est de bonne qualité et la chambre agréable, petit déjeuner corecte pas de buffet mais un petit buffet bien garnis. Nous nous sommes mis en route en suivant la Véloscénie, pas toujours bien indiquée. Depuis la place de La Catalogne, elle bien indiquée et nous permets de trouver la Coulée verte. Cette Coulée verte  nous permet de quitter Paris dans de bonne condition, elle est revêtue, mais la qualité est parfois altérée par des racines, en refection sur certaine partie. Le dénivelé est accesible avec parfois quelques belles montées. Jusqu’a Massy la coulée verte est bien indiquée, aprés, cela devient plus compliqué et même énervant. Nous traversons Palaiseau, Orsay, Villebon S/Yvette,Gometz le Châtel par des départementales, avec de la circulation. De Gometz la Ville, nous avons pris la voie verte, une ancienne piste d’essai pour l’aréotrain créer par Jean Bertin, c’estz un véhicule se déplaçant sur un coussin d’air sur un rail en béton en forme de T inversé. Cette piste n’est plus utilsé et permet de circuler à vélo, elle fait  6,700 km, elle part de Gometz la Ville à Limours. Mais notre surprise trois arbres au travers de la route, un orage de la nuit précédente les avaient couchés. Mais rien nous arrête, nous avons réussi à passé par dessus ou par dessous. Et le troisième plus petit nous l’avons tout simplement déplacé.

Puis limours la piste n’est pas indiqué aucun panneau le carnet de Véloscénie nous permet malgré tout de nous repèrer. L’amabilité des gens est aussi source d’information. Puis arrivée à Rochefort en Yvelines dans une chambre d’hôte, un loft nous est proposé au prix d’une chambre, agréable et bien aménagé dans un jardin tranquille. Le patron très sympa.


2.- Paris - Rochefort en Yvelines : 60 km 11 juin 2018

3.- Rocheford en Yveline - Chartres : 78 km 12 juin 2018

Départ de Rochefort en Yvelines vers 9h30 par un temps plus vieux et petite pluie. Mais nous roulons malgré tout. La nuit à été bonne, sans un bruit dans notre loft. Hier souper dans un resto du village , très bonne qualité et l’ambiance sympa. Le petit déjeuner plutôt maigre, beurre et confiture, mais le patron très sympathique et un autre client avec lequel il faisait bon échanger.

Départ pour Longvillier , puis St.Arnoult-en-Yvellines, puis nous demandons comment trouver le GR 665, que nous devons prendre, un vététiste qui connaît bien le tracé nous déconseille à causse des intempéries qui à rendu le chemin impraticable. Il nous propose un itinéraire pour éviter la forêt de Ramboullet.

Nous passons par Clairfontaine en Yvelines, puis deux filles en VTT, nous conseil de traverser une forêt pour rejoindre Ramboullet. Mais chemin difficile en raisons de la pluie..

Pas de wifi ce soir la suite de l’aventure demain soir.

Puis la pluie ce calme, nous arrivons à Rambouillet, ou nous pique-niquons au bord d’un étang lié au château résidence Royal, aujourd’hui le château accueille des chefs d’état étrangers.

Nous décidons, après une bonne tasse de thé menthe de rejoindre Epernon à 14 km.

Le temps c’est bien remis et traversons une belle région. Le parcours est bien vallonné, petite montée agréable.

La pluie de la veille à fait déporter les ruisseaux et rivières.

A Epernon après avoir roulé 57 km, nous décidons de trouver un endroit pour dormir. A l’office du tourisme pas grand chose à nous proposer, par contre à Chartres plus facile. Donc nous réservons une chambre d’hôte au centre de Chartres. Il fait bon pas de pluie à l’horizon, donc nous reprenons la route pour 21 km. Belle piste en sortons d’Epernon tous droit sur Chartres.

Nos hôtes ne pouvaient nous recevoir qu’à partir de 8h00. Nous allons souper et à 8h00 précise nous sommes reçu par un couple de notre âge. Il nous propose une petite maisonnette ce. Situant au fond de leur jardin. Agréable surprise et calme garanti.

Nous profitons le soir de visiter Chartres en lumière.


4.- Chartres - Nogent le Rotrou : 88 km 13 juin 2018.

Hier soir balade au centre de Chartres pour admirer les. Projection de lumière sur les façade de la cathédrale, du théâtre et d’autres bâtiments officiels.
Puis après une bonne nuit de repos, petit déjeuner chez nos hôtes, déjeuner simple mes convivial . Puis départ par un temps couvert, mais pas de pluie, température plus frais que hier.nous retrouvons la piste et nous traversons la campagne, champs de céréales, colza a perde de vues.
Nous traversons Barjouville, Fontenay-sur Eure, Ollier-Combray visite l’église avec son plafond en forme de coque de bateau, pique-nique vers l’église. 
Puis départ pour Thiron-Gardais, La Gaudaine, région du Perche, très accidenté, montée et descende ce succédant. La signalisation parfaite durant la grande partie du trajet, mais en fin d’après-midi petite erreur de notre part ou signalisation mal positionnée, enfin nous sommes parti dans une mauvaise direction. Beaucoup de montée et de décente, nous question quelqu’un est il nous remet sur la bonne voie. Enfin arrivée à Nogent-le-Rotrou vers 19h45.
Nous avons trouvé un hôtel dans la ville, au Lion d’Or. Chambre spacieuse et agréable. Difficiles de trouver un restaurant pour servir un repas à partir de 9h00. Ce soir nous avons manger Tapas, frite, mais c’était et patron était sympa, il fermait mais il a accepté de nous préparer quelques choses.

5.- Nogent le Rotrou - Le Mêle sur Sarthe : 58 km 14 juin 2018

Après une bonne nuit de repos bienfaisant, bonne literie, nous prenons le petit déjeuner simple, mais largement suffisant. Nous devons trouver la voie verte, ancienne ligne de chemin de fer, utilisé aujourd’hui pour les promeneurs et le vélo. Bien indiqué pour la rejoindre depuis notre hôtel. Quelques petites montées et puis la voila cette voie verte. La piste n’est pas coudronée, mais le revêtement est bien entretenu. Dommage que les arbres de chaque côtés ont poussés, cela nous empêche de profiter de la vue. Par temps ensoleillé il doit vers frais et agréable.

Aujourd’hui le temps était ensoleillé le Matin, au moment de partir le ciel c’est à nouveau remplit de nuages, pas de pluie pour cette journée. Après quelques kilomètres, nous décidons de visiter à Ramalard  un jardin, le jardin de la petite Rochelle aménagé avec soin par sa propriétaire Hélène d’Andiau. Sur un terrain à l’abandon avec patience et passion, elle a fait naître dix petit jardin aux ambiances variés, ceci depui 1976. Deux jardiniers entretiennent ses jardins en permanence, nous avons échangés quelques mots avec eux. Normalement le jardin n’est pas ouvert à ses heures , mais la propriétaire nous la ouvert généreusement, nous étions tous seul. Puis pique-nique  vers l’église du village, ensuite une bonne tasse de thé menthe pour nous réchauffer. Retour vers notre voie verte, après quelques coups de pédale nous décidons de nous trouver un lieu pour nous reposer cette nuit. Notre itinéraire nous amène à Le Mêle sur Sarthe, à l’hôtel de La Poste. Il faut dire que ce week-end il y a les 24 h du Mans est les hôtels sont pris d’assauts, donc bien content d’avoir trouvé cette chambre, dans une annexe derrière l’hôtel. Petite chambre confortable et fenêtre donnant vers un parc.

6.- Le Mêle sur Sarthre - Bagnole de l’Orne : 78 km - 15 juin 2018

Après une bonne nuit de repos, dans un lieu calme, chambre agréable avec WC et douche pour 47 euro la nuit.le petit déjeuner n’était passé compris dans le prix, bien entendu, il coutait 9 euro. Un bon buffet bien garnis nous attendait, nous avons bien profité pour l’étape d’aujourd’hui. Nous partons vers 9h30, par un beau temps, le soleil est de retour. Nous partons pour Alençon à vingt kilomètres de le Mêle sur Sarthe. Nous reprenons la voie verte qui se termine à quelques kilomètres d’Alençon. Visite de l’Eglise d’Alençon, pui l’office du tourisme pour trouver un truc pour dormir, le week-end approche, il faut se préserver de toutes suprises. Nous souhaitons faire un arrêt à Carrouge, mais l’hôtel n’existe plus, les chambres d’hôtes complet. Nous décidons d’aller à Bagnoles de l’Orne, conscient que l’étape sera longue et difficile, c’est d’après le guide l’étape sportive. Beaucoup de montée et bien sur de descente, les montées était plus longue que les descentes. Effectivement cette étape correspondait bien au dire du guide. La route belle, sur des petites routes départementales sans grandes circulations. Il faisait bien chaud, heureusement des partie de routes ombragées. Après 78 kilomètres arrivée às Bagnole de l’Orne ou nous avion réservé à l’hôtel les Camélias, chambre agréable donnant du côté jardin, donc calme.

7.-Bagnole de l’Orne - Domfront : 25 km - 16 juin 2018

La nuit à été bonne et reposante après l’étape de hier, nous avons bien mangé à l’hôtel. La chambre calme et nous n’avons pas été dérangé. Aujourd’hui nous avons décider de ne pas faire une grandeétape, mais nous arrêter à Domfront qui n’est qu’à 25 Kilomètres de Bagnole de l’Orne. Ville médiévale qui mérite de faire une halte. Nous avons réservé un hôtel l’Hotel de France.Nous reprenons laroute. Avant de partir un petit tour dans la ville de Bagnole, sont étang, son casino et une famille  de  cygne. Puis retrouver la piste qui nous amène à Domfront .
La route traverse une belle forêt et le paysage est de toute beauté, nous traversons de petit village, comme c’est samedi l’es village semblent plus animés, les gens s’affairent autour de leur maison. Le guide nous invite à visiter une petite chapelle de Sainte Geneviève,patronne de Paris. Cette chapelle fut construite en 1856, détruite par une tornade, elle fut reconstruite en 1939. Elle se situe au cœur de la forêt et un lieu de pèlerinage. Puis la ville de Domfront avec son château en ruine mais la ville est magnifique avec de vielles bâtisses, une grand eglise construite en béton est impressionnante. Puis arrivée à l’hôtel de France où nous somme bien accueilli et la chambre donne du côté jardin calme et agréable.

7.- Domfront - Ceaux : 62 km 16 juin 2018

Journée de repos, hier à Domfront, visite de ville médiévale et de l’église. Bonne nuit de repos, au calme et chambre agréable, petit déjeuner simple et correcte. Départ vers 9h30 pour notre dernière grande étape vers le Mont St. Michel. Une voie verte nous y conduit, elle est à quelques mettre de notre hôtel. 60 km de voie verte, bien entretenue et non goudronnée, mais un revêtement agréable,beaucoup de croisement de route, faire attention au voiture qui traverse cette voie verte.Un paysage magnifique de la campagne au cœur du bocage normand, voie agréable et belle nature à découvrir.Nous rencontrons quelques voyageur à vélo. Le temps est couvert et frais, mais plus nous allons de l’avant la température monte, bon signe. Nous enlevons nos veste et commençons à sentir le vent du large, nous cherchons un hôtel pour y passer la nuit. Les hôtels sont bien remplis et il ne sont pas si nombreux. Enfin un hôtel situé à Ceaux semble avoir des chambres libre. A quelques kilomètres del’hôtel nous appercevons le Mt St. Michel se dessiner au loin, nous y sommes bientôt demain sera notre dernier étape sur la veloscenie. L’hôtel est situé en pleine campagne la chambre propre et tranquille. Il ne font pas restaurant nous allons trouver un restaurant à Ceaux.

8.- Ceaux - Mont St michel: 25 Km l8 juin 2018

Nous voici arrivé au terme de la Veloscenie, plus que 25 km depuis notre hôtel et le Mont St. Michel est à nous.  L’hôtel était bien calme et nous avons repris les forces pour cette journée quenous allons passé au Mont St. Michel, le petit déjeuner était un buffet simple mais adéaqut pour un deux étoiles. La gérante trèps sympa. Hier soir nous avons élté mangé une pizza au village, trésorbonne et les patrons trés gentil. trésor bonne pizza au fruits de mer et Christiane à la viande achée. Puis départ vers 9h15, par un temps couvert, mais pas de pluie. Nous appercevons à l’horizon cefameux Mt St Michel. Lieux super touristique, se remettre dans la foule donne le tournis. Mais ce site reste imprésionant par sa grandeur et l’espace qu’il occupe dans cette baie. Imaginer le travailtitanesque pour ériger un tel monument, il fallut des centaines d’année.Que d’escalier à escalader, nous n’avons plus l’habitude avec tant de vélo dans nos jambes. L’accès au site est interdit auvélo de 10h00 à 18h00. Des navettes de bus gratuit est à disposition des touristes. Mais nous pouvons y aller à pied par un pont qui relie l’aéroport rivage au Mont St Michel.

Voilà l’aventure ce termine et la véloscénie est derrière nous, beau parcours, mais quand même assez physique pour quelques étapes, nous n’avons pas jouis d’un temps exeptionnelle, mais tous les jours nous avons pus rouler par des températures variables. Mais cela reste un bon souvenir et nous sommes très content de l’avoir fait.
Je ne me suis pas représenté les difficultés et les montées que pouvait représenter ce parcours, mais nous l’avons fait.
Voilà venu le temps de penser au retour, ce soir nous dormons Pontorfont Ou  nous avons trouvé un petit hôtel La Tour Brette près de la gare, demain départ pour Paris à 6h41.
1 commentaires

La Moselle à vélo

La Moselle à vélo

Demain départ de Fresens en voiture pour Mulhouse ou nous prendrons le train pour Fellering.

De la nous monterons sur Bussang ou la Moselle prend sa source dans le massif de Vosges et elle se jette à Coblence en Allemagne, au total 560 km. 

Le temps n'est pas au beau mais cela s'améliore. Notre départ est repoussé à jeudi pour une situation de dernière minute.

Nous espérons que le temps nous sera favorable.

1.- Fellering - Bussang - Remiremont : 49,8 km

Départ de Fresens pour Mulhouse, arrivé à 10h30,  nous ratons le train de 10h54. Le prochain 11h54, le temps est aux nuages, pas de pluie pour l'instant !
Le train nous conduira à Fellering, puis montée sur Bussang pour découvrir la source de La Moselle.
Le vol est de 14 km.
Arrivé à Fellering, nous nous préparons pour la montée du col de Bussang. Depuis la gare direction l'église et prendre à droite direction Urbès. Mais, pas par la nationale mais un chemin indiqué pour vélo. Joli parcours sans difficulté, puis après Urbès, ont rejoint la nationale pour la montée du col (731 m). La route est bien large et la montée pas difficile. Il y a bien des camions, mais cela ne pose pas de problème et le temps est nuageux, pas trop chaud, mais agréable pour faire cette montée. Après le col ont descends 300 m, petit chemin à droite pour atteindre la source de la Moselle à 731 m d'altitude. Nous rencontrons un couple habitant la région et nous conseil de nous arrêter à Remiremont à une trentaine de kilomètre. Dès maintenant nous descendons en passant par St Maurice sur Moselle, Fresse sur la Moselle,le Thillot,Raimonchant, Remanvillers, Ferdrupt, Diommartin , Vecoux et Remiremont. Jolie descende dans la vallée, beau paysage et la piste cyclable est de bonne qualité, c'est une voie verte, ancienne ligne du chemin de fer. A Remiremont nous avons un hôtel Ibis budget à 1 km du centre de la ville. Pas de places pour ranger les vélos, la réceptionniste nous propose de les mettre dans la chambre ? C'est bien la première fois que cela nous arrive, Après réflexion , elle trouve une place dans un local de buanderie ouf.

Envoyé de mon iPad

2.- Remiremont - Nancy : 110 km - 8 septembre

Hier soir nous sommes allés manger dans un restaurant de bonne qualité "Le presto", sur la grande place. Je le conseille à tous ceux qui passent par Remiremont. Après une bonne nuit de repos, petit déjeuner, petit buffet mais, assez copieux. Départ à 9h00, nous décidons de rejoindre Nancy. Comme le temps sera plutôt mauvais nous décidons de nous arrêter à Nancy, pour plus de possibilités de visite. Nous rejoignons la piste cyclable sans trop de difficultés, il n'y a pas de piste cyclable réserver au vélo, nous prenons la route départementale peu de voitures jusqu'à Epinal. Quelques petites montées mais vraiment pas difficile. Puis depuis Epinal la piste est au bord du canal des Vosges, difficile de la trouver peu d'indication , au début la piste est goudronnée plus on va de l'avant cela ce complique, pas de revêtement et pas d'indication, C'est un peu la galère à Crévéchamops nous quittons le bord du canal pour la départementale plus fluide et peu de circulation et cela jusqu'à Flavigny. De la nous retrouvons piste et les indications pour Nancy. Bel journée pas de pluie, le temps plutôt nuageux avec quelques éclaircie Après 110 Km nous bien content de trouver un hôtel dans Nancy et ainsi nous reposer.

3.- Nancy - Metz : 83 km - 9 septembre

Aprèsune bonne nuit de repos à l'hôtel Stanislav et lepetitdéjeuner, petit buffet, simple mais bon produit. Le temps n'est pas au plus beau soleil, il a plu cette nuit, nous décidons de faire un tour de la ville de Nancy et attendre si cela ce dégage.Nancyjolie ville à visiter et à revenir à l'occasion. Le temps paraît vouloir nous permettre de partir objectif Metz à 75 km. Nous essayons deretrouver la  piste cyclable, une fois trouvée ,nous nous lançons sur le bord de la Meurthe et non de la Moselle. Mais après 10 km nous ne trouvons pas d'indication et nous nous égarons. Nous avons demandé del'aide à quelqu'un, il nous renseignedebonne manière et donc retour 4 km en arrière et nous retrouvons la voie pour Metz. Nous rejoignons la Moselle et nous rencontrons des travaux pour la voie vélo route interdis de les utiliser,mais nous prenons le risque de parcourir chaque nouvelle piste neuve, goudronnage parfait. La pluie nous a accompagnée durant la journée, nous nous sommes mis à l'abri quatre fois. Mais nous avonsaussiprofité de belle éclaircie et de moment sans pluie. Après 83 km nous sommes arrivés à Metz sec et bien content que le soleil nous accueil .Nous sommes installés à l'hôtel comfort Cecil de Metz près de la gare, pas onéreux et bien confortable.

4.- Metz - Thionville : 39 km - 10 septembre

Aujourd'hui, départ pour Thionville. Après avoir souper au centre-ville de Metz, une spécialité du coin , parmentier au Munster et bon repos dans notre hôtel. Nous nous préparonspourvivrecettejournée qui s'annonce pas trop mauvaise. Aujourd'hui petite journée et nous n'avons pas beaucoup avancé. Nous sommes à Thionville à 40 km de Metz.
Thionville est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est. Ses habitants sont appelés les Thionvillois. Mais la ville n'a rien de particulier , si ce n'est qu'elle est une ville frontière avec l'Allemagne.
La sortie de Metz n'est pas compliqué et la piste est bien indiquée et c'est un joli parcours sans grande difficulté.
Nous sommes à l'hôtel du Parc à proximité du centre ville.  Le temps à été les plus clément , des nuages et beaucoup de moments ensoleillé.

5.- Thionville - Trèves : 84 km - 11 septembre

Après une bonne nuit de repos et un petit déjeuner buffet copieux, nous nous préparons pour rejoindre Trier ou Trèves en français. L'hôtel du Parc pas terrible au niveau desinstallations,l'évacuation de ll'eau ce fait lentement, mélangeur d'effectueux, wc l'eau ne s'évacue pas bien. Dommage bonne ambiance, réceptionniste sympa et déjeuner à la hauteur d'un deux étoiles.Enfin laliterie de bonne qualité et calme.
Départ vers 10h, nous avons le choix entre La rive gauche ou droite. Nous prenons la droite et nous n'avons pas été déçus.
Le parcours est bien signaler et le paysage très agréable. Nous avons eu de la chance avec le temps, en grande partie ensoleillé, avec deux averses, mais nous avons toujours trouver pour nous abriter.
Nous avons parcouru 83 km, ce soir nous dormons  dans l'hôtel Astoria, près du centre ville. Une visite avec le petit train touristique, nous a permis de visiter  la ville.
Il paraît la plus vielle ville d'Allemagne.

6.- Trèves - Bernkastel: 64 km 12 septembre

L'hôtel Astoria est bien situé et le service est de bonne qualité. La chambre est propre et de bonne qualité. Le buffet bien achalandé et les produits de qualité. Ce matin le temps n'est pas su grandbeau et la météo n'est pas très bonne, allons pouvoir nous mettre en route? Après un peut d'hésitation, nous décidons de nous lancer sur la route, nous verrons bien comment le temps va évoluer. Lasortie de la ville n'est pas trop difficile et retrouvons vite la voie de droite. Très vite nous constatons une bonne évolution du temps, plus de pluies et même quelques apparition du soleil. Lepaysage est agréable et traversons des villages qui longent la Moselle. Nous ne regrettons pas d'être parti. Au bout de deux heures la pluie menace et décidons de nous mettre à l'abri et profitonspour dîner.
Le soleil joue à cache-cache, mais la voies est agréable, aujourd'hui quelques petites montées pas méchantes, nous empêche d'être régulier dans la cadences.
Nous décidons d'aller jusqu'à Bernkastel, jolie ville située au bord de la Moselle. Nous trouvons un petit hôtel situé au centre la vielle ville. Chambre simple et salle de bain bien équipée.
Par contre pas de petit déjeuner, il faut ce déplacer dans un restaurant pticche de cet hôtel.

7.- Bernkastel - Cochem : 72 km - 13 septembre

Après une bonne nuit dans une chambre avec un bon équipement, sans déjeuner, il ce prend dans une boulangerie au centre de la ville , pas très loin de la chambre. Les tenancières ne semblent pas copines avec le loueur. Petit déjeuner simple, mais de très bons produits. Départ sous une petite pluie fine, puis 15 km, averse bien soutenue, abrité sous un arbre durant 15 minutes. Puis le calme revient. Rencontre avec un jeune américain qui ce rend Coblence.Bon courage plus de 100km.
Pour nous la route continue sans pluie, nous choisissons toujours la piste de droite moins en lien avec la grande route. À partir de Nef, la piste n'est pas goudronnée, elle longe des vignes, puis nous rentrons dans une forêt. Avec la pluie la piste peut-être glissante. Aujourd'hui praticable, sur cinq km, par période de canicule cela peut-être intéressant.
Sinon la voie cyclable est excellente, bien signalée. Nous dormons ce soir à Cocheme, chez l'habitant. Petite chambre bien équipée. Nous sommes arrivés avec le soleil après 72 km.

8.- Cochem - Coblence : 54 km - 14 septembre

Bien dormi dans un petite chambre chez l'habitant, écrit et douche personnel,  calme. Le petit déjeuner buffet très copieux, digne d'un grand hôtel. Le temps n'est pas au mieux, maisnousdécidons de parti. Nous décidons de rester sur la rive droite. Après 4 km, nous pouvons traverser avec un bac pour prendre le côté gauche ou rester sur la droite, mais 7 km de chemin nongoudronné,dans la forêt. Comme le bac ne fonctionne qu'à partir de 10h00 et qu'il est 9h30, nous poursuivons notre route. Petite pluie durant 15 bonnes minutes, puis rien jusqu'à Coblence. Même dusoleil parmoment, la traversée de forêt sympa, mais ne permet pas de voir la Moselle. Puis la piste cyclable est parallèle à la grande route dommage.

Trente kilomètres traversée sur un pont pour rejoindre la rive gauche avec la piste qui longe les vignes, ou le bord de la grande route. Arrivée au Coblence après 53 km.
Ici la Moselle rejoint le Rhin.
555,8 km
Notre parcours ce termine sans avoir rencontré de difficulté. Ce soir nous dormons à Coblence, hôtel Ibis, puis demain prenons le train pour Mulhouse où nous avons laissé l'auto.
1 commentaires

La Meuse à vélo 2017

Départ demain 15 mai de Gorgier -St. Aubin à 6h25 pour Lausanne.

Puis nous prenons le TGV à 8h23 pour Dijon, la possibilité de mettre nos vélos nous a motiver à prendre cette solution.

Puis de Dijon nous prendrons un train régionale pour Langres. 

Nous avons réservés l'hôtel à Langres pour y passer la nuit.

Bien arrivé à Lausanne, les vélos sont dans le train.

Arivée à Dijon, voyage en TGV agréable , pas beaucoup de gens dans le compartiment .

Visite de la ville en attendant le train pour Langres.


Arrivée à Langres, le village se situe sur la hauteur, donc un bon entraînement pour les prochains jours.

jolie ville fortifiée , le soleil est de la partie donc la montée nous réchauffe mais le temps aussi.

Visite de la ville , ses rempart, sa tour Navare, ainsi que sa cathédrale .

Nous dormons à l'hôtel de l'Europe au centre de la ville, la chambre sur une cour extérieur donc pas de bruit normalement.

Nous avons souper dans un restaurant  le Vauban, nouveau restaurant nous y avons bien mangé

1.- Mardi 16 mai : Langres - Bourg St. Marie : 35 Km

Départ 8h30 de Langres, après avoir pris notre déjeuner au buffet. Nous sommes satisfait de ce buffet ,il n'y a rien à redire. Puis c'est le départ pour découvrir la source de la Meuse qui se situe dans le village de Pouilly en Bassagny. Nous avons aussi bien dormi et le confort était à la hauteur du prix . Nous avons eu de la peine à trouver notre chemin, nous nous sommes engagé au bord du canal de la Marne en croyant bien faire. Hélas ce n'est pas le bon plan, à ne point faire. Voici le parcours plus intéressant : Peigney ; Plesnoy; Marcilly en Bassagny; Celles en Bassagny ;Rançonnières; et Pouilly en Bassagny la source. . Le parcours est magnifique et vallonné descendre monté et redescendre. Après 40 km nous avons trouvé avec plaisir la source. Une habitante du village était heureuse de nous voir et encourage les gens à voir cette source. Après l'avoir photographié dans tous les sens , nous nous mettons en route pour Bourg St Marie qui se situe 35 km de la source. Nous avions réservé cet hôtel, car il nous permettait de poursuivre la suite de voyage au bord de la Meuse. Voici Le parcours que nous avons fait : Pouilly en Bassagny; Damartin sur Meuse; Meuse; Lécourt et Bourg Ste Marie. Ce parcours est plus roulant que la première partie, vallonné, mais moins prononcé. Normalement le parcours est de 34 km. Le temps était au beau fixe , bien assez chaud. Toutes les routes sont sur des départementales aucune piste cyclable n'est à disposition. Mais pas beaucoup de circulation, agréable et les gens sont sympa Prévoir de la nourriture et de l'eau pas de fontaines ni de restaurant ou magasins de proximité Peu de gens dans les villages, ils travaillent tous je pense. Mais beaucoup de maison à vendre. Après 35 km nous sommes installés dans cet Hôtel restaurant. Le St Martin à Bourg St Marie. Bon accueil et les chambres propres, mais très simple, salle de bain et un WC pour 62 euros. Nous prendrons le souper dans ce restaurant le village n'est pas très grand et situe au bord de la Meuse , mais deux kms de celle-ci.

2.- Bourg Ste Marie  - Vancouleurs : 72 km

2.- Bourg Ste Marie  - Vancouleurs : 72 km

Après avoir bien dormi, sans aucun bruit, nous prenons le petit déjeuner sans buffet, mais la patronne est sympa. Nous quittons les lieux vers 8h30, direction Neufchateau. Nous décidons de nous fier à mon GPS Garmin. Après l'avoir programmé nous nous lançons à l'aventure. Rapidement nous réalisons que le parcours choisi n'est pas le plus simple, des montées nous attendent et nous visitons la campagne, des paysages de toutes beautés. Vite nous retrouvons a traverser une magnifique forêt,  mais cela monte. Puis nous pénétrons à l'intérieur, il fait bon frais, le chemin n'est pas coudronné. Puis plus de contact GPS , plus de repaire, le chemin est completement impraticable. Mais ont n'est quand même sorti de notre aventure. Le parcours proposé par le Gps nous fait passer dans la campagne et nous fait découvrir de bien joli coin. Mais je pense que les routes départementale jaune et blanche sont une alternative. Il faut signaler que le parcours n'est pas balisé. Nous sommes arrive à Neufchateau, ville bien viellote avec quelques monuments à visiter, sinon sans grande importance. Après une visite à l'office du tourisme nous prenons la direction de Vancouleurs à 30 kms. A partir de Neufchateau le balissage est présent, donc les panneaux sont de couleur vert et inscris Nord. Le parcours nous évite les grands   axes, nous suivons la Meuse, mais pas toujours aussi près que souhaité. Nous sommes arrivés à bon port dans l'hôtel Lorn'n est  un refuge pour les marcheurs de compostel.

3.- Vaucouleurs - Verdun : 87 km.

Après un petit-déjeuner moyen, nous partons vers 8h30 comme d'habitude. Le temps n'est pas au beau, il pleut de petites goûtes mais cela ne nous gêne pas. Bien habillé et après avoir chargé les vélos,départ pour Commercy à 20 kms. A Commercy nous trouvons une de halage neuf, mais seulement 4 à 5 km, puis retour sur la départementale. Le temps s'améliore , à part une bonne petite averse, riendegrave.Le temps s'est amélioré durant la journée.

 
UVoici le parcours de la première partie de la journée:Vaucouleurs,Ugny-sur-Meuse,StGermain-sur-Meuzse,Void-Vacxon,Sorcy-St.Martin,Ville-issey,Euvile,Comercy.
Puis nous poursuivons notre parcours au bord de la Meuse, que nous ne voyons pas toujours. Le temps nous permet de poursuivre jusqu'à Saint-Mihiel, nous pique-niquons sur un banc, température agréable. Puis nous cherchons un hôtel pour dormir, rien à l'horizon et bien difficile de trouver quelque chose entre St.Mihiel et Verdun. Plus à l'intérieur des terres certainement plus facile. Donc nous prenons la décision de partir pour Verdun. Nous avons réservé à l'hôtel La Colombe avec petit déjeuner.
Le parcours est plus rapide pas de montées surprises, mais le paysage reste modeste, nous roulons sur une départementale pas beaucoup de circulation. Arrivée sur Verdun avec petite montée sympa pour terminer la journée. Nous trouvons facilement notre hôtel, chambre agréable avec Wc et douche à 52 euros sans déjeuner.

4.- Verdun - Dun-sur-Meuse : 40 km. 

Aujourd'hui le temps n'est pas à la fête , il pleut et cela ne nous encourage pas à rouler. Donc visite de Verdun. Après le petit-déjeuner servi en buffet, simplemais bon. Nous visitons en premier le centre mondial de la paix, qui présente trois expositions, en premier l'histoire de la première guerre mondiale et les années 33 la montée en puissance d'Hitler.Puis la construction de l'Europe à nos jours et une exposition d'affiche et de dessin publicitaire. Puis visite de la citadelle, rétrospective de la deuxième guerre mondiale , la résistance deVerdun. La Citadelle se visite sur réservation, cela en faut la peine, mais prévoir à l'avance. Nous ne pensions pas rouler aujourd'hui en raison du temps qui ne s'améliore pas et pourtant après avoir mangé nous constatons une petite amélioration, donc départ vers 14h00 sur Dun sur la Meuse. Le parcours est légèrement plus vallonnée que celle de jeudi, mais rien de méchant. Nous avons réservé un petit hôtel : le râle des genets. Ce soir nous avons mangé dans un restaurant du village que je recommande à tous ceux qui passeraient dans le coin. Ce Resto ce nomme les Colimençarts, ont y mange de la qualité et la présentation de classe.

5.- Dun sur la Meuse - Charleville-Mézières. : 84 Km.

 Après une nuit plutôt moyen , pas de fenêtre qui s'ouvre, climatisation, nous n'aimons pas le bruit, donc pas allumer. Petit-déjeuner buffet appréciable, bon pain et salade de fruit, non rien à redire. Les patrons très sympa. Nous quittons sous des nuages, mais pas de pluie, il fait relativement froid, nous nous habillons en conséquence. Direction Doulcon, Sassey-sur-Meuse, Salmory et Ville franche, Wiseppe, Laneuzville-sur-Meuse, Cesse, Luzy St Martin, Létanne,Villemontry, Mouzon, Villers devant Mouzon, Remil-Aillicourt. C'est la que nous prenons notre pic-nique au bord d'un étang. 

 
Depuis Remily-Allicourt nous trouvons avec plaisir la piste pour vélo flambant neuve, ce qui nous fait bien plaisir. Ainsi nous poursuivions notre voyage sur le bord du canal et non plus sur les départementale. Nous n'allons plus traverser les villages, mais le paysage sera certes bien différents, mais nous allons pouvoir mieux rouler. Donc la première partie nous traversons la campagne avec les champs de maïs en devenir, du Golza et de céréales. Direction Sedan, nous y arrivons vers deux heures, nous souhaitons rendre visite à l'office du tourisme pour la suite, n'ayant plus de carte a disposition. Hélas, c'est samedi et en plus fête médiévales au château. Nous décidons malgré tous de poursuivre notre chemin sur Charleville-Mezières. 
 
Le parcours se situe au bord du canal de la Meuse, bonne condition de circulation et nous commençons à rencontrer des cyclistes qui profitent de bonne condition. 
Nous avions réservé dans l'après-midi un hôtel à  Charleville-Mezières, Hôtel de La Meuse, rue de l'Epargne 9, bon accueil et la chambre est sympa, avec toilette et douche.

6.- Charleville-Mézières-Dinan : 94 km 

Après une nuit bienfaisante malgré un lit pas très confortable, nous prenons s le petit-déjeuner à la française, simple, mais sans buffet. Départ pour une journée avec le soleil, destination Dinan. Nous avons pris contact avec ma soeur qui habite Nivellees en Belgique pour nous rencontrer sur Dinan. Donc pas de possibilité de modifier notre parcours. La piste cyclable retrouvé nous filons sans grandes difficultés pour avaler 94 km.
Magnifique parcours au bord du canal de la Meuse, de beau paysage et de belles couleurs, le soleil est de la partie. Le printemps étant la nous en constatons parmi les palmipèdes que nous rencontrons le long du canal. Le parcours est bien balisé et la piste magnifique. A partir de Givet les choses ce gâte, plus de piste et très mal indiqué. En fait pas de chemin cyclable jusqu'à Dinan. C'est par la départementale que nous rejoignons Dinan,. Pas trop de circulation et magnifique arrivée dans cette ville.. Pas de réservation nous devons nous contener d'un Ibis bien situé au bord de La Meuse.

7.- Dinan - Huy : 62 km

Lever vers7h00,aprèsunebonne nuit de repos, chambre avec vue sur la Meuse. Hier soir nous avons rencontre ma soeur de Belgiquequiétaitdepassage dans cette région. Nous sommes allé manger ensemble aurestaurant"lesseptMeuses", situer sur une montagne vers Dinan, De ce lieu nous pouvons contempler la Meuse àseptendroitsdifférentsMalheuresement la nature à pris le dessus. Bon moment passer avecma soeuretrmonbeau-frère. Ce matin nous décidons journée calme après les 94 km d'hier, nous pensons aller àNamur etdormirsur place.Et ce matin nous visitons la citadelle de Dinan, visiteguidée.Ainsinousapprenons l'histoire de cette région. Dinan à l'honneur d'avoir le général de Gaulle durant la guerrecommelieutenantet il futblessé durant les combats. Ainsi la ville à érigé unestatueàsonhonneur. C'est dans cette ville que naquis l'inventeur du saxophone , M. Sax.

Après cette visite , vers midi, départ pour Namur. Nous retrouvons le chemin du Ravel, piste pour vélo, ainsi nous suivons le canal jusqu'à Namur. La première partie est belle et le paysage est plaisant. Puis nous arrivons à Namur, nous contemplons la citadelle, puis nous continuons notre chemin sans nous arrêter. Ainsi nous décidons que nous avons encore de l'énergie pour poursuivre notre route. Objectif la ville de Huy à 33 km de Namur. Cette deuxième partie je la qualifierai de moyen, nous côtoyons , une zone industriel, pas moche, mais moins agréable. Le parcours d'aujourd'hui me laisse un peu perplexe, la qualité de la piste est parfois bétonnée, gravier, pavé et parfois goudronnée. On ne roule pas si vite, mais dans l'ensemble nous avons vu pire. Nous avons dans l'0après-midi réservé à l'hôtel du Fort, juste a l'entré de la ville. Le patron est très sympa et disponible, il accepte de nous faire la lessive.


8.- Huy - Masstricht : 74 Km

Bien dans cet Hôtel du Fort, nous étions côté rocher, pas un bruit,Bel chambre simple avec salle de bain et wc bien équipé. Les patrons sont super sympa aidé par leur maman, Petit-déjeuner avec un petit buffet du saler et du sucré. Puis départ pour Liège dans unpremier temps 39 km. Mais après 5 km , Christiane constate qu'elle a oublié sa sacoche de devant, donc retour pour elle à l'Hôtel. Puisnous repartons au bord du canal, nous traversons une zoneindustrielle importante. La route est bonne et bien signalée, mais parfois la traversée des villages se fait sur des pavés.

Entrée dans Liège vers 12h30, nous ne souhaitons pas nous attarder, nous traversons la zone piétonne mangé une glace et boire un verre, Puis nous décidons de poursuivre jusqu'à Maastricht. La piste est excellente pas de difficulté particulière . La aussi nous traversons une zone industrielle. Arrivée à Maastricht vers 15h30, office du tourisme qui nous trouve un hôtel pas très loin du centre. Encore une belle journée, pas trop chaude et avec un vent latéral qui ne nous a pas trop gêné. Nous allons visiter la ville et nous restaurer. Hôtel Bigarré.


9.-Maarstricht - Swalmen-Roermond : 72 Km

 
Aujourd'hui nous partons à l'aventure nous irons ou les forces nous permettrons. Après un bon déjeuner, agréable et bien , nous prenons les vélos vers 9h30 et départ pour la fin de notre voyage, voilà 9 jours que nous pédalons et les kilomètres s'additionnent de manière plaisant. Encore une belle journée se présente à nous, un temps un peu couvert avec le soleil par moment qui nous réchauffe, sinon température agréable. Il a été difficile de nous procurer des cartes précisent concernant le bord de la Meuse jusqu'à Rotterdam. La hollande pays du vélo par excellence possède énormément de piste cyclable, chaque village est relié par ses différentes pistes, donc pas nécessaire de faire une carte pour ce parcours. Par contre, il faut trouver des signalisations LF3 qui permet de suivre les pistes existantes au bord de la Meuse, ou du moins au bord du canal. Chaque piste est numérotée, cela concerne un village à l'autre ou simplement des circuits permettant un parcours en boucle.
 
Le parcours est agréable , nous traversons des villages bien propre et joliment agrémenter. Toujours difficile de ce ravitailler, plus de petits magasins. Nous avons eu de la peine à trouver la LF 3 au départ de Maastricht, prendre la direction Iseren, puis au hazard d'un contour la LF3 s'offre à nous, durant un bon moment nous suivons. A un moment donné des travaux nous empêche de poursuivre sur la LF3, même si la déviation est bien indiquée, nous ne la retrouvons pas immédiatement et c'est grâce au GPS que nous retrouvons notre chemin.
 
Partis de Maastricht, nous avons visé Echt après 40 km, puis le temps le permettant nous avons roulé jusqu'à Roermond, nous avons trouvé un hôtel à environ cinq kilomètres de cette ville. L'Hotel Asselt une ancienne porcherie transformé. Un peu isolé  à la campagne.



10.- Swalmen - Roermond - Straelen : 40 Km


 Après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner copieux,buffet de classe, nous voila de nouveau à la recherche de la piste cyclable LF3. Après avoir navigué à vue, nous la retrouvonsavecsatisfaction. Ellenousconduit par moment au bord du canal ou enpleinecampagne, traversant les villages. Nous sommes surpris de voir le nombre de maison à vendre et peu de magasin pourceravitailler, heureusementl'hôtelnous offre la possibilité de prévoir.Aujourd'huic'est l'ascension d, donc beaucoup de monde sur les pistes, ils vont tous dans le même sens, cela nous surprend.Noustraversons des forêts cequi nousrafraîchit car le tempos est denouveau au beaufixe.

 
Après 40 km, une pause s'impose pour déguster les fraises acheter quelques kilomètres avant. En reprenant mon vélo, j'avais posé mes gants sur le sac arrière, catastrophe un gant s'est pris sur la chaîne et cela m'a cassé mon dérailleur. Plus moyen de rouler, donc que faire. Beaucoup de gens passe mais personnes ce préoccupe de nous, Christianne décide de chercher de l'aide, vers la ferme que nous voyons un peu plus loin. J'attends et me demande comment nous allons sortir de cette situation, quand un homme sur son vélo, jumelles en bandoulière, s'intéresse à mon problème. Je ne parle pas un mot d'allemand ni d'anglais. Je lui montre en italien, geste bien-sûr, la casse. Il comprend et me qu'il n'habite pas très loin, en allemagne, nous ne savions que nous étions à quelques mètres de la frontière entre la Hollande et l'Allemagne.
 
Je prends contact avec Chritianne pour l'avertir que cet homme vient me chercher et ont se donne rendez-vous à la ferme. Quelques minutes plus tard ont charge le vélo dans son auto et départ chez lui où il nous propose de passer la nuit. Il dit connaître un réparateur de vélo et que demain nous irons le faire réparer. Il connaissait le patron et lui à téléphoner pour dire d'être prêt vendredi vers       9h00. Nous avons passé dans une famille accueillante et plein de simplicité. Il nous a invité à souper et mis a disposition leur chambre à coucher. 

Ce vendredi après un déjeuner sur la terrasse départ pour la réparation. Réparation possible et il me change mon dérailleur, ainsi que la chaîne qui avait ramassé un coup, après une heure de travail, facture 67 euros. Mon bon samaritain est resté durant la réparation, car il voulait, que la réparation soit bien faite. En le remerciant il me dit si cela m'arrive une fois je souhaiterai que quelqu'un vienne me secourir.       Son attitude me touche et cela reste un bel exemple de solidarité

11.- Straelen - Hellig à Nijmegen : 84 km

Aujourd'hui vendredi après la réparation, nous prenons la suite de notre voyage au bord de la Meuse que no apercevons par moment. Nous retrouvons notre piste LF3, elle nous conduit à la campagne et nous essayons de nous repérer au chiffre que nous pouvons trouver sur les poteaux. Aucune carte pour nous guider, mais des panneaux au bord des pistes nous permettent de construire notre chemin. Mais la LF ne figure sur aucun de ses panneaux, mais si nous suivons la LF3 cela signifie que nous sommes sur le chemin de la Meuse. Aujourd'hui nous sommes plus souvent au bord de la Meuse. Parti vers 10h30 de Straelen nous vison Cuijk, que nous  avions souhaiter jeudi. Comme le temps est au beau fixe, nous poursuivons notre route jusqu'à Hellig vers Nijmegen, ou nous trouvons le seul hôtel pouvant nous recevoir, Weekend de l'ascension = hôtel plein. L'hôtel s'appelle Konbanwa, tenu par des chinois. Il se situe au-dessus de Nijmegen.

12.-Helig - Hertogenbosch : 72 km

Aujourd'hui encore du beau temps, après avoir bien dormi dans notre hôtel chinois, nous avons souper chinois, c'était bon et bien présenté, nous avons déjeuné avec un excellent buffet. Puis départ  vers 9h00  pour retrouver notre Meuse. Sans carte cela devient difficile de se retrouver. Aujourd'hui journée un peu particulier, car croyant avoir é nouveau côtoyer la Meuse, nous rendons compte que c'est le Rhin que nous observons. Donc retour de vingt kilomètres en arrière pour retrouver la Meuse. Donc nous avions rouler 72 kilomètres dans un environnement superbe, mais pas ce que nous pensions faire de notre journée. Nous avons vu de beau paysage et longé des canaux entre Rhin et La Meuse, il faut signaler que la Meuse change de nom à un moment donné et devient Waal. Enfin après avoir tourné en rond , nous décidons de trouver un hôtel, impossible de trouver un hôtel disponible. Il semble qu'une fête a lieu dans la région et weekend de l'ascension un temps magnifique.

Nous continuons de chercher sur Internet quelque chose, une personne propose son aide. Nous lui expliquons que nous recherchons un hôtel, ainsi il nous informe qu'un hôtel vient d'ouvrir a quelques kilomètres. Nous nous rendons et trouvons la réceptionniste très serviable et nous informe que l'hôtel est complet. Mais propose son aide pour trouver autre chose, impossible de trouver. Donc nous décidons de prendre le train de parcourir en train le parcours que nous avions fait le matin afin de trouver un lieu pour dormir. Ainsi nous sommes ce soir à Hertogenbosch. Après 72 kilomètres nous sommes contents de pouvoir nous reposer, journée très chaude et ce soir il Fait encore bien chaud.

13.- Hertogenbosch -Barendrech : 90 km

Après une bonne nuit, malgré un orage vers 3h30, levé 7h00, petit-déjeuner 08h00 dans un hôtel simple, propre et manger sur place, car nous sommes arrivés un peu tard. Départ 9h30 avec comme objectif de ne pas se tromper de route. Recherche de la piste cyclable LF3 b, au miracle nous la prenons. Le parcours est magnifique et le temps agréable, encore une journée de beau. La Meuse dans cette région va perdre son nom et va à un moment donné rejoindre le Rhin. C'est bien dimanche et habitants commence à faire de la marche et du vélo. Le vélo est partout , il se pratique en famille, en équipe ou individuellement. En ville il est partout et tout est fait pour faciliter la mobilité, par des pistes bien marquées et les signalisations au feu pour les vélos. Les jeunes l'utilisent énormément. Il faut dire que le terrain si prête bien et les montées ne sont pénibles.

 
C'est un beau parcours au bord du canal, mais aussi à la campagne ou sur les digues. Les chemins de très bonnes qualité. L'utilisation de tableau avec chaque route numéroté est bien utile, mais il faut absolument programmer son parcours et mémoriser les numéros, les hollandais ont un programme pour cela. Nous avons fait 90 km pour atteindre la banlieue de Rotterdam, nous sommes à 10 km de Rotterdam, nous avons trouvé un hôtel dans les environs, hôtel Bastion.
Aujourd'hui nous sommes 1015 km.

14.- Barendrech - Hoek van Hollande -La Hay : 84 km

Dernier parcours de notre périple sur le chemin de la Meuse. Nous avons bien dormi, l'hôtel est bien tranquille, le petit-déjeuner servi en buffet, très généreux, rien à redire. Sur l`hôtel Bastion. Donc départ vers 8h00 pour reprendre la piste cyclable LF 12 b, introuvable pendant un moment nous tournons en rond, puis ont la retrouve et nous traversons la ville, puis le bord de la vielle Meuse, comme elle a cette endroit une zone industriel est traversée le plus rapidement possible, mais elle est longue. Tous est aménagé pour les vélos, ascenseur, escalator facilite le passage sur les voies de chemin de fers, même un tunnel sous le canal nous permets d'accéder sur la piste cyclable La banlieue de Rotterdam est immense pour en sortir il faut faire bien 15 km. Puis nous prenons la direction d e Hoek van Hollande. Ou la Meuse et le Rhin se jette dans la mer du Nord.

 
Petite halte Maassiuis, pour se désaltérer, puis départ sur Hoek van Hollande le dernier bout de chemin qui mettra une halte à notre voyage 14 jours. C'est un tronçons qui longe un canal ou le Rhin et la Meuse réunie se jette dans la mer du Nord. A Hoek van de Hollande nous avions dormi la foi où nous avions fait le Rhin. Nous décidons de nous rendre à De Haag qui ce situe à 20 km au bord de la mer. Nous trouvons un hôtel Easyhotel.com, simple, une chambre mais bien équipées.
Aujourd'hui nous avons parcourus 84 Km par un temps magnifique, 13,5 jours de soleil et une matinée de pluie.
Après 1099 km nous sommes bien content d'être en bonne forme et que tout ce soit bien déroulé, bel aventure.
1 commentaires

Paris - Mont St.Michel

Départ demain matin 10 juin pour Paris, nous y allons en voiture, le train bien trop compliqué. Depuis le 1 janvier la société Lyria n’accepte plus les vélos, il faut le démonter et le prendre comme bagage accompagné. Prendre des intercyti il faut changer 6 fois en passant par Bâle. Donc nous avons décidé de faire ce trajet en voiture. Donc nous allons exactememt à Cesson , à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Nous allons laisser la voiture chez des amis et nous allons de cet endroit nous rendre sur Paris


Nous nous préparons pour un départ dimanche 10 juin, 

1- Cesson - Paris : 59 km, 10 juin 2018

Après 59 km nous voici arrivés à Paris, vers 17h30, le parcours depuis Cesson a été plus difficile que prévu. Pas pour la complexité du parcours, mais par le manque d'information, mal indiqué. Nous avons suivi la Seine et nous avons admiré quelques jolis points de vues coin. Parfois nous nous sommes perdus et avons traversé une forêt en poussant nos vélos, enfin nous avons retrouvé le chemin et nous sommes bien arrivés à Paris sur la place de notre Dame de Paris. Que de monde, presque trop enfin il ne faut pas se plaindre. Un homme de la sécurité à bien accepter de prendre en photo, sympa, ensuite je lui ai demandé ou ce situait le point zéro marqué par une rose des vents gravé dans le bronze matérialise ce point de départ des routes de France quittant la capitale.

 Le temps nous a été favorable, pas trop de soleil, beaucoup de brune, il a beaucoup plus ses derniers jours. Température 25 degré, lourd et la visibilité pas terrible. Puis nous décidons d'aller manger vers 19h00., Christiane propose Le Petit Medicis, petit bistrot sympa. Nous avons bien mangé et le patron très gentil. Nous lui avons demandé s'il connaissait un hôtel dans le coin. Il nous dit que dans le coin il y a beaucoup d'hôtel, mais assez chers. Ensuite, après nous avoir servi il a pris le temps de faire une recherche et nous propose l'Hôtel des Mines pas trop loin. Où nous allons passer la nuit.  

 Donc demain nous commençons notre voyage vers Mont St Michel par la Veloscénie.  

 Donc à demain.  



Après 60 km, nous voici arrivé a Rochefort en Yvelines, dans une chambre d’hôte. Nous sommes parti de Paris vers 9h30, le temps n’était pas au pls beau, mais pas de pluie heuresement, L’Hôtel des Mines est de bonne qualité et la chambre agréable, petit déjeuner corecte pas de buffet mais un petit buffet bien garnis. Nous nous sommes mis en route en suivant la Véloscénie, pas toujours bien indiquée. Depuis la place de La Catalogne, elle bien indiquée et nous permets de trouver la Coulée verte. Cette Coulée verte  nous permet de quitter Paris dans de bonne condition, elle est revêtue, mais la qualité est parfois altérée par des racines, en refection sur certaine partie. Le dénivelé est accesible avec parfois quelques belles montées. Jusqu’a Massy la coulée verte est bien indiquée, aprés, cela devient plus compliqué et même énervant. Nous traversons Palaiseau, Orsay, Villebon S/Yvette,Gometz le Châtel par des départementales, avec de la circulation. De Gometz la Ville, nous avons pris la voie verte, une ancienne piste d’essai pour l’aréotrain créer par Jean Bertin, c’estz un véhicule se déplaçant sur un coussin d’air sur un rail en béton en forme de T inversé. Cette piste n’est plus utilsé et permet de circuler à vélo, elle fait  6,700 km, elle part de Gometz la Ville à Limours. Mais notre surprise trois arbres au travers de la route, un orage de la nuit précédente les avaient couchés. Mais rien nous arrête, nous avons réussi à passé par dessus ou par dessous. Et le troisième plus petit nous l’avons tout simplement déplacé.

Puis limours la piste n’est pas indiqué aucun panneau le carnet de Véloscénie nous permet malgré tout de nous repèrer. L’amabilité des gens est aussi source d’information. Puis arrivée à Rochefort en Yvelines dans une chambre d’hôte, un loft nous est proposé au prix d’une chambre, agréable et bien aménagé dans un jardin tranquille. Le patron très sympa.


2.- Paris - Rochefort en Yvelines : 60 km 11 juin 2018

3.- Rocheford en Yveline - Chartres : 78 km 12 juin 2018

Départ de Rochefort en Yvelines vers 9h30 par un temps plus vieux et petite pluie. Mais nous roulons malgré tout. La nuit à été bonne, sans un bruit dans notre loft. Hier souper dans un resto du village , très bonne qualité et l’ambiance sympa. Le petit déjeuner plutôt maigre, beurre et confiture, mais le patron très sympathique et un autre client avec lequel il faisait bon échanger.

Départ pour Longvillier , puis St.Arnoult-en-Yvellines, puis nous demandons comment trouver le GR 665, que nous devons prendre, un vététiste qui connaît bien le tracé nous déconseille à causse des intempéries qui à rendu le chemin impraticable. Il nous propose un itinéraire pour éviter la forêt de Ramboullet.

Nous passons par Clairfontaine en Yvelines, puis deux filles en VTT, nous conseil de traverser une forêt pour rejoindre Ramboullet. Mais chemin difficile en raisons de la pluie..

Pas de wifi ce soir la suite de l’aventure demain soir.

Puis la pluie ce calme, nous arrivons à Rambouillet, ou nous pique-niquons au bord d’un étang lié au château résidence Royal, aujourd’hui le château accueille des chefs d’état étrangers.

Nous décidons, après une bonne tasse de thé menthe de rejoindre Epernon à 14 km.

Le temps c’est bien remis et traversons une belle région. Le parcours est bien vallonné, petite montée agréable.

La pluie de la veille à fait déporter les ruisseaux et rivières.

A Epernon après avoir roulé 57 km, nous décidons de trouver un endroit pour dormir. A l’office du tourisme pas grand chose à nous proposer, par contre à Chartres plus facile. Donc nous réservons une chambre d’hôte au centre de Chartres. Il fait bon pas de pluie à l’horizon, donc nous reprenons la route pour 21 km. Belle piste en sortons d’Epernon tous droit sur Chartres.

Nos hôtes ne pouvaient nous recevoir qu’à partir de 8h00. Nous allons souper et à 8h00 précise nous sommes reçu par un couple de notre âge. Il nous propose une petite maisonnette ce. Situant au fond de leur jardin. Agréable surprise et calme garanti.

Nous profitons le soir de visiter Chartres en lumière.


4.- Chartres - Nogent le Rotrou : 88 km 13 juin 2018.

Hier soir balade au centre de Chartres pour admirer les. Projection de lumière sur les façade de la cathédrale, du théâtre et d’autres bâtiments officiels.
Puis après une bonne nuit de repos, petit déjeuner chez nos hôtes, déjeuner simple mes convivial . Puis départ par un temps couvert, mais pas de pluie, température plus frais que hier.nous retrouvons la piste et nous traversons la campagne, champs de céréales, colza a perde de vues.
Nous traversons Barjouville, Fontenay-sur Eure, Ollier-Combray visite l’église avec son plafond en forme de coque de bateau, pique-nique vers l’église. 
Puis départ pour Thiron-Gardais, La Gaudaine, région du Perche, très accidenté, montée et descende ce succédant. La signalisation parfaite durant la grande partie du trajet, mais en fin d’après-midi petite erreur de notre part ou signalisation mal positionnée, enfin nous sommes parti dans une mauvaise direction. Beaucoup de montée et de décente, nous question quelqu’un est il nous remet sur la bonne voie. Enfin arrivée à Nogent-le-Rotrou vers 19h45.
Nous avons trouvé un hôtel dans la ville, au Lion d’Or. Chambre spacieuse et agréable. Difficiles de trouver un restaurant pour servir un repas à partir de 9h00. Ce soir nous avons manger Tapas, frite, mais c’était et patron était sympa, il fermait mais il a accepté de nous préparer quelques choses.

5.- Nogent le Rotrou - Le Mêle sur Sarthe : 58 km 14 juin 2018

Après une bonne nuit de repos bienfaisant, bonne literie, nous prenons le petit déjeuner simple, mais largement suffisant. Nous devons trouver la voie verte, ancienne ligne de chemin de fer, utilisé aujourd’hui pour les promeneurs et le vélo. Bien indiqué pour la rejoindre depuis notre hôtel. Quelques petites montées et puis la voila cette voie verte. La piste n’est pas coudronée, mais le revêtement est bien entretenu. Dommage que les arbres de chaque côtés ont poussés, cela nous empêche de profiter de la vue. Par temps ensoleillé il doit vers frais et agréable.

Aujourd’hui le temps était ensoleillé le Matin, au moment de partir le ciel c’est à nouveau remplit de nuages, pas de pluie pour cette journée. Après quelques kilomètres, nous décidons de visiter à Ramalard  un jardin, le jardin de la petite Rochelle aménagé avec soin par sa propriétaire Hélène d’Andiau. Sur un terrain à l’abandon avec patience et passion, elle a fait naître dix petit jardin aux ambiances variés, ceci depui 1976. Deux jardiniers entretiennent ses jardins en permanence, nous avons échangés quelques mots avec eux. Normalement le jardin n’est pas ouvert à ses heures , mais la propriétaire nous la ouvert généreusement, nous étions tous seul. Puis pique-nique  vers l’église du village, ensuite une bonne tasse de thé menthe pour nous réchauffer. Retour vers notre voie verte, après quelques coups de pédale nous décidons de nous trouver un lieu pour nous reposer cette nuit. Notre itinéraire nous amène à Le Mêle sur Sarthe, à l’hôtel de La Poste. Il faut dire que ce week-end il y a les 24 h du Mans est les hôtels sont pris d’assauts, donc bien content d’avoir trouvé cette chambre, dans une annexe derrière l’hôtel. Petite chambre confortable et fenêtre donnant vers un parc.

6.- Le Mêle sur Sarthre - Bagnole de l’Orne : 78 km - 15 juin 2018

Après une bonne nuit de repos, dans un lieu calme, chambre agréable avec WC et douche pour 47 euro la nuit.le petit déjeuner n’était passé compris dans le prix, bien entendu, il coutait 9 euro. Un bon buffet bien garnis nous attendait, nous avons bien profité pour l’étape d’aujourd’hui. Nous partons vers 9h30, par un beau temps, le soleil est de retour. Nous partons pour Alençon à vingt kilomètres de le Mêle sur Sarthe. Nous reprenons la voie verte qui se termine à quelques kilomètres d’Alençon. Visite de l’Eglise d’Alençon, pui l’office du tourisme pour trouver un truc pour dormir, le week-end approche, il faut se préserver de toutes suprises. Nous souhaitons faire un arrêt à Carrouge, mais l’hôtel n’existe plus, les chambres d’hôtes complet. Nous décidons d’aller à Bagnoles de l’Orne, conscient que l’étape sera longue et difficile, c’est d’après le guide l’étape sportive. Beaucoup de montée et bien sur de descente, les montées était plus longue que les descentes. Effectivement cette étape correspondait bien au dire du guide. La route belle, sur des petites routes départementales sans grandes circulations. Il faisait bien chaud, heureusement des partie de routes ombragées. Après 78 kilomètres arrivée às Bagnole de l’Orne ou nous avion réservé à l’hôtel les Camélias, chambre agréable donnant du côté jardin, donc calme.

7.-Bagnole de l’Orne - Domfront : 25 km - 16 juin 2018

La nuit à été bonne et reposante après l’étape de hier, nous avons bien mangé à l’hôtel. La chambre calme et nous n’avons pas été dérangé. Aujourd’hui nous avons décider de ne pas faire une grandeétape, mais nous arrêter à Domfront qui n’est qu’à 25 Kilomètres de Bagnole de l’Orne. Ville médiévale qui mérite de faire une halte. Nous avons réservé un hôtel l’Hotel de France.Nous reprenons laroute. Avant de partir un petit tour dans la ville de Bagnole, sont étang, son casino et une famille  de  cygne. Puis retrouver la piste qui nous amène à Domfront .
La route traverse une belle forêt et le paysage est de toute beauté, nous traversons de petit village, comme c’est samedi l’es village semblent plus animés, les gens s’affairent autour de leur maison. Le guide nous invite à visiter une petite chapelle de Sainte Geneviève,patronne de Paris. Cette chapelle fut construite en 1856, détruite par une tornade, elle fut reconstruite en 1939. Elle se situe au cœur de la forêt et un lieu de pèlerinage. Puis la ville de Domfront avec son château en ruine mais la ville est magnifique avec de vielles bâtisses, une grand eglise construite en béton est impressionnante. Puis arrivée à l’hôtel de France où nous somme bien accueilli et la chambre donne du côté jardin calme et agréable.

7.- Domfront - Ceaux : 62 km 16 juin 2018

Journée de repos, hier à Domfront, visite de ville médiévale et de l’église. Bonne nuit de repos, au calme et chambre agréable, petit déjeuner simple et correcte. Départ vers 9h30 pour notre dernière grande étape vers le Mont St. Michel. Une voie verte nous y conduit, elle est à quelques mettre de notre hôtel. 60 km de voie verte, bien entretenue et non goudronnée, mais un revêtement agréable,beaucoup de croisement de route, faire attention au voiture qui traverse cette voie verte.Un paysage magnifique de la campagne au cœur du bocage normand, voie agréable et belle nature à découvrir.Nous rencontrons quelques voyageur à vélo. Le temps est couvert et frais, mais plus nous allons de l’avant la température monte, bon signe. Nous enlevons nos veste et commençons à sentir le vent du large, nous cherchons un hôtel pour y passer la nuit. Les hôtels sont bien remplis et il ne sont pas si nombreux. Enfin un hôtel situé à Ceaux semble avoir des chambres libre. A quelques kilomètres del’hôtel nous appercevons le Mt St. Michel se dessiner au loin, nous y sommes bientôt demain sera notre dernier étape sur la veloscenie. L’hôtel est situé en pleine campagne la chambre propre et tranquille. Il ne font pas restaurant nous allons trouver un restaurant à Ceaux.

8.- Ceaux - Mont St michel: 25 Km l8 juin 2018

Nous voici arrivé au terme de la Veloscenie, plus que 25 km depuis notre hôtel et le Mont St. Michel est à nous.  L’hôtel était bien calme et nous avons repris les forces pour cette journée quenous allons passé au Mont St. Michel, le petit déjeuner était un buffet simple mais adéaqut pour un deux étoiles. La gérante trèps sympa. Hier soir nous avons élté mangé une pizza au village, trésorbonne et les patrons trés gentil. trésor bonne pizza au fruits de mer et Christiane à la viande achée. Puis départ vers 9h15, par un temps couvert, mais pas de pluie. Nous appercevons à l’horizon cefameux Mt St Michel. Lieux super touristique, se remettre dans la foule donne le tournis. Mais ce site reste imprésionant par sa grandeur et l’espace qu’il occupe dans cette baie. Imaginer le travailtitanesque pour ériger un tel monument, il fallut des centaines d’année.Que d’escalier à escalader, nous n’avons plus l’habitude avec tant de vélo dans nos jambes. L’accès au site est interdit auvélo de 10h00 à 18h00. Des navettes de bus gratuit est à disposition des touristes. Mais nous pouvons y aller à pied par un pont qui relie l’aéroport rivage au Mont St Michel.

Voilà l’aventure ce termine et la véloscénie est derrière nous, beau parcours, mais quand même assez physique pour quelques étapes, nous n’avons pas jouis d’un temps exeptionnelle, mais tous les jours nous avons pus rouler par des températures variables. Mais cela reste un bon souvenir et nous sommes très content de l’avoir fait.
Je ne me suis pas représenté les difficultés et les montées que pouvait représenter ce parcours, mais nous l’avons fait.
Voilà venu le temps de penser au retour, ce soir nous dormons Pontorfont Ou  nous avons trouvé un petit hôtel La Tour Brette près de la gare, demain départ pour Paris à 6h41.
1 commentaires

La Moselle à vélo

La Moselle à vélo

Demain départ de Fresens en voiture pour Mulhouse ou nous prendrons le train pour Fellering.

De la nous monterons sur Bussang ou la Moselle prend sa source dans le massif de Vosges et elle se jette à Coblence en Allemagne, au total 560 km. 

Le temps n'est pas au beau mais cela s'améliore. Notre départ est repoussé à jeudi pour une situation de dernière minute.

Nous espérons que le temps nous sera favorable.

1.- Fellering - Bussang - Remiremont : 49,8 km

Départ de Fresens pour Mulhouse, arrivé à 10h30,  nous ratons le train de 10h54. Le prochain 11h54, le temps est aux nuages, pas de pluie pour l'instant !
Le train nous conduira à Fellering, puis montée sur Bussang pour découvrir la source de La Moselle.
Le vol est de 14 km.
Arrivé à Fellering, nous nous préparons pour la montée du col de Bussang. Depuis la gare direction l'église et prendre à droite direction Urbès. Mais, pas par la nationale mais un chemin indiqué pour vélo. Joli parcours sans difficulté, puis après Urbès, ont rejoint la nationale pour la montée du col (731 m). La route est bien large et la montée pas difficile. Il y a bien des camions, mais cela ne pose pas de problème et le temps est nuageux, pas trop chaud, mais agréable pour faire cette montée. Après le col ont descends 300 m, petit chemin à droite pour atteindre la source de la Moselle à 731 m d'altitude. Nous rencontrons un couple habitant la région et nous conseil de nous arrêter à Remiremont à une trentaine de kilomètre. Dès maintenant nous descendons en passant par St Maurice sur Moselle, Fresse sur la Moselle,le Thillot,Raimonchant, Remanvillers, Ferdrupt, Diommartin , Vecoux et Remiremont. Jolie descende dans la vallée, beau paysage et la piste cyclable est de bonne qualité, c'est une voie verte, ancienne ligne du chemin de fer. A Remiremont nous avons un hôtel Ibis budget à 1 km du centre de la ville. Pas de places pour ranger les vélos, la réceptionniste nous propose de les mettre dans la chambre ? C'est bien la première fois que cela nous arrive, Après réflexion , elle trouve une place dans un local de buanderie ouf.

Envoyé de mon iPad

2.- Remiremont - Nancy : 110 km - 8 septembre

Hier soir nous sommes allés manger dans un restaurant de bonne qualité "Le presto", sur la grande place. Je le conseille à tous ceux qui passent par Remiremont. Après une bonne nuit de repos, petit déjeuner, petit buffet mais, assez copieux. Départ à 9h00, nous décidons de rejoindre Nancy. Comme le temps sera plutôt mauvais nous décidons de nous arrêter à Nancy, pour plus de possibilités de visite. Nous rejoignons la piste cyclable sans trop de difficultés, il n'y a pas de piste cyclable réserver au vélo, nous prenons la route départementale peu de voitures jusqu'à Epinal. Quelques petites montées mais vraiment pas difficile. Puis depuis Epinal la piste est au bord du canal des Vosges, difficile de la trouver peu d'indication , au début la piste est goudronnée plus on va de l'avant cela ce complique, pas de revêtement et pas d'indication, C'est un peu la galère à Crévéchamops nous quittons le bord du canal pour la départementale plus fluide et peu de circulation et cela jusqu'à Flavigny. De la nous retrouvons piste et les indications pour Nancy. Bel journée pas de pluie, le temps plutôt nuageux avec quelques éclaircie Après 110 Km nous bien content de trouver un hôtel dans Nancy et ainsi nous reposer.

3.- Nancy - Metz : 83 km - 9 septembre

Aprèsune bonne nuit de repos à l'hôtel Stanislav et lepetitdéjeuner, petit buffet, simple mais bon produit. Le temps n'est pas au plus beau soleil, il a plu cette nuit, nous décidons de faire un tour de la ville de Nancy et attendre si cela ce dégage.Nancyjolie ville à visiter et à revenir à l'occasion. Le temps paraît vouloir nous permettre de partir objectif Metz à 75 km. Nous essayons deretrouver la  piste cyclable, une fois trouvée ,nous nous lançons sur le bord de la Meurthe et non de la Moselle. Mais après 10 km nous ne trouvons pas d'indication et nous nous égarons. Nous avons demandé del'aide à quelqu'un, il nous renseignedebonne manière et donc retour 4 km en arrière et nous retrouvons la voie pour Metz. Nous rejoignons la Moselle et nous rencontrons des travaux pour la voie vélo route interdis de les utiliser,mais nous prenons le risque de parcourir chaque nouvelle piste neuve, goudronnage parfait. La pluie nous a accompagnée durant la journée, nous nous sommes mis à l'abri quatre fois. Mais nous avonsaussiprofité de belle éclaircie et de moment sans pluie. Après 83 km nous sommes arrivés à Metz sec et bien content que le soleil nous accueil .Nous sommes installés à l'hôtel comfort Cecil de Metz près de la gare, pas onéreux et bien confortable.

4.- Metz - Thionville : 39 km - 10 septembre

Aujourd'hui, départ pour Thionville. Après avoir souper au centre-ville de Metz, une spécialité du coin , parmentier au Munster et bon repos dans notre hôtel. Nous nous préparonspourvivrecettejournée qui s'annonce pas trop mauvaise. Aujourd'hui petite journée et nous n'avons pas beaucoup avancé. Nous sommes à Thionville à 40 km de Metz.
Thionville est une commune française située dans le département de la Moselle en région Grand Est. Ses habitants sont appelés les Thionvillois. Mais la ville n'a rien de particulier , si ce n'est qu'elle est une ville frontière avec l'Allemagne.
La sortie de Metz n'est pas compliqué et la piste est bien indiquée et c'est un joli parcours sans grande difficulté.
Nous sommes à l'hôtel du Parc à proximité du centre ville.  Le temps à été les plus clément , des nuages et beaucoup de moments ensoleillé.

5.- Thionville - Trèves : 84 km - 11 septembre

Après une bonne nuit de repos et un petit déjeuner buffet copieux, nous nous préparons pour rejoindre Trier ou Trèves en français. L'hôtel du Parc pas terrible au niveau desinstallations,l'évacuation de ll'eau ce fait lentement, mélangeur d'effectueux, wc l'eau ne s'évacue pas bien. Dommage bonne ambiance, réceptionniste sympa et déjeuner à la hauteur d'un deux étoiles.Enfin laliterie de bonne qualité et calme.
Départ vers 10h, nous avons le choix entre La rive gauche ou droite. Nous prenons la droite et nous n'avons pas été déçus.
Le parcours est bien signaler et le paysage très agréable. Nous avons eu de la chance avec le temps, en grande partie ensoleillé, avec deux averses, mais nous avons toujours trouver pour nous abriter.
Nous avons parcouru 83 km, ce soir nous dormons  dans l'hôtel Astoria, près du centre ville. Une visite avec le petit train touristique, nous a permis de visiter  la ville.
Il paraît la plus vielle ville d'Allemagne.

6.- Trèves - Bernkastel: 64 km 12 septembre

L'hôtel Astoria est bien situé et le service est de bonne qualité. La chambre est propre et de bonne qualité. Le buffet bien achalandé et les produits de qualité. Ce matin le temps n'est pas su grandbeau et la météo n'est pas très bonne, allons pouvoir nous mettre en route? Après un peut d'hésitation, nous décidons de nous lancer sur la route, nous verrons bien comment le temps va évoluer. Lasortie de la ville n'est pas trop difficile et retrouvons vite la voie de droite. Très vite nous constatons une bonne évolution du temps, plus de pluies et même quelques apparition du soleil. Lepaysage est agréable et traversons des villages qui longent la Moselle. Nous ne regrettons pas d'être parti. Au bout de deux heures la pluie menace et décidons de nous mettre à l'abri et profitonspour dîner.
Le soleil joue à cache-cache, mais la voies est agréable, aujourd'hui quelques petites montées pas méchantes, nous empêche d'être régulier dans la cadences.
Nous décidons d'aller jusqu'à Bernkastel, jolie ville située au bord de la Moselle. Nous trouvons un petit hôtel situé au centre la vielle ville. Chambre simple et salle de bain bien équipée.
Par contre pas de petit déjeuner, il faut ce déplacer dans un restaurant pticche de cet hôtel.

7.- Bernkastel - Cochem : 72 km - 13 septembre

Après une bonne nuit dans une chambre avec un bon équipement, sans déjeuner, il ce prend dans une boulangerie au centre de la ville , pas très loin de la chambre. Les tenancières ne semblent pas copines avec le loueur. Petit déjeuner simple, mais de très bons produits. Départ sous une petite pluie fine, puis 15 km, averse bien soutenue, abrité sous un arbre durant 15 minutes. Puis le calme revient. Rencontre avec un jeune américain qui ce rend Coblence.Bon courage plus de 100km.
Pour nous la route continue sans pluie, nous choisissons toujours la piste de droite moins en lien avec la grande route. À partir de Nef, la piste n'est pas goudronnée, elle longe des vignes, puis nous rentrons dans une forêt. Avec la pluie la piste peut-être glissante. Aujourd'hui praticable, sur cinq km, par période de canicule cela peut-être intéressant.
Sinon la voie cyclable est excellente, bien signalée. Nous dormons ce soir à Cocheme, chez l'habitant. Petite chambre bien équipée. Nous sommes arrivés avec le soleil après 72 km.

8.- Cochem - Coblence : 54 km - 14 septembre

Bien dormi dans un petite chambre chez l'habitant, écrit et douche personnel,  calme. Le petit déjeuner buffet très copieux, digne d'un grand hôtel. Le temps n'est pas au mieux, maisnousdécidons de parti. Nous décidons de rester sur la rive droite. Après 4 km, nous pouvons traverser avec un bac pour prendre le côté gauche ou rester sur la droite, mais 7 km de chemin nongoudronné,dans la forêt. Comme le bac ne fonctionne qu'à partir de 10h00 et qu'il est 9h30, nous poursuivons notre route. Petite pluie durant 15 bonnes minutes, puis rien jusqu'à Coblence. Même dusoleil parmoment, la traversée de forêt sympa, mais ne permet pas de voir la Moselle. Puis la piste cyclable est parallèle à la grande route dommage.

Trente kilomètres traversée sur un pont pour rejoindre la rive gauche avec la piste qui longe les vignes, ou le bord de la grande route. Arrivée au Coblence après 53 km.
Ici la Moselle rejoint le Rhin.
555,8 km
Notre parcours ce termine sans avoir rencontré de difficulté. Ce soir nous dormons à Coblence, hôtel Ibis, puis demain prenons le train pour Mulhouse où nous avons laissé l'auto.
1 commentaires

La Meuse à vélo 2017

Départ demain 15 mai de Gorgier -St. Aubin à 6h25 pour Lausanne.

Puis nous prenons le TGV à 8h23 pour Dijon, la possibilité de mettre nos vélos nous a motiver à prendre cette solution.

Puis de Dijon nous prendrons un train régionale pour Langres. 

Nous avons réservés l'hôtel à Langres pour y passer la nuit.

Bien arrivé à Lausanne, les vélos sont dans le train.

Arivée à Dijon, voyage en TGV agréable , pas beaucoup de gens dans le compartiment .

Visite de la ville en attendant le train pour Langres.


Arrivée à Langres, le village se situe sur la hauteur, donc un bon entraînement pour les prochains jours.

jolie ville fortifiée , le soleil est de la partie donc la montée nous réchauffe mais le temps aussi.

Visite de la ville , ses rempart, sa tour Navare, ainsi que sa cathédrale .

Nous dormons à l'hôtel de l'Europe au centre de la ville, la chambre sur une cour extérieur donc pas de bruit normalement.

Nous avons souper dans un restaurant  le Vauban, nouveau restaurant nous y avons bien mangé

1.- Mardi 16 mai : Langres - Bourg St. Marie : 35 Km

Départ 8h30 de Langres, après avoir pris notre déjeuner au buffet. Nous sommes satisfait de ce buffet ,il n'y a rien à redire. Puis c'est le départ pour découvrir la source de la Meuse qui se situe dans le village de Pouilly en Bassagny. Nous avons aussi bien dormi et le confort était à la hauteur du prix . Nous avons eu de la peine à trouver notre chemin, nous nous sommes engagé au bord du canal de la Marne en croyant bien faire. Hélas ce n'est pas le bon plan, à ne point faire. Voici le parcours plus intéressant : Peigney ; Plesnoy; Marcilly en Bassagny; Celles en Bassagny ;Rançonnières; et Pouilly en Bassagny la source. . Le parcours est magnifique et vallonné descendre monté et redescendre. Après 40 km nous avons trouvé avec plaisir la source. Une habitante du village était heureuse de nous voir et encourage les gens à voir cette source. Après l'avoir photographié dans tous les sens , nous nous mettons en route pour Bourg St Marie qui se situe 35 km de la source. Nous avions réservé cet hôtel, car il nous permettait de poursuivre la suite de voyage au bord de la Meuse. Voici Le parcours que nous avons fait : Pouilly en Bassagny; Damartin sur Meuse; Meuse; Lécourt et Bourg Ste Marie. Ce parcours est plus roulant que la première partie, vallonné, mais moins prononcé. Normalement le parcours est de 34 km. Le temps était au beau fixe , bien assez chaud. Toutes les routes sont sur des départementales aucune piste cyclable n'est à disposition. Mais pas beaucoup de circulation, agréable et les gens sont sympa Prévoir de la nourriture et de l'eau pas de fontaines ni de restaurant ou magasins de proximité Peu de gens dans les villages, ils travaillent tous je pense. Mais beaucoup de maison à vendre. Après 35 km nous sommes installés dans cet Hôtel restaurant. Le St Martin à Bourg St Marie. Bon accueil et les chambres propres, mais très simple, salle de bain et un WC pour 62 euros. Nous prendrons le souper dans ce restaurant le village n'est pas très grand et situe au bord de la Meuse , mais deux kms de celle-ci.

2.- Bourg Ste Marie  - Vancouleurs : 72 km

2.- Bourg Ste Marie  - Vancouleurs : 72 km

Après avoir bien dormi, sans aucun bruit, nous prenons le petit déjeuner sans buffet, mais la patronne est sympa. Nous quittons les lieux vers 8h30, direction Neufchateau. Nous décidons de nous fier à mon GPS Garmin. Après l'avoir programmé nous nous lançons à l'aventure. Rapidement nous réalisons que le parcours choisi n'est pas le plus simple, des montées nous attendent et nous visitons la campagne, des paysages de toutes beautés. Vite nous retrouvons a traverser une magnifique forêt,  mais cela monte. Puis nous pénétrons à l'intérieur, il fait bon frais, le chemin n'est pas coudronné. Puis plus de contact GPS , plus de repaire, le chemin est completement impraticable. Mais ont n'est quand même sorti de notre aventure. Le parcours proposé par le Gps nous fait passer dans la campagne et nous fait découvrir de bien joli coin. Mais je pense que les routes départementale jaune et blanche sont une alternative. Il faut signaler que le parcours n'est pas balisé. Nous sommes arrive à Neufchateau, ville bien viellote avec quelques monuments à visiter, sinon sans grande importance. Après une visite à l'office du tourisme nous prenons la direction de Vancouleurs à 30 kms. A partir de Neufchateau le balissage est présent, donc les panneaux sont de couleur vert et inscris Nord. Le parcours nous évite les grands   axes, nous suivons la Meuse, mais pas toujours aussi près que souhaité. Nous sommes arrivés à bon port dans l'hôtel Lorn'n est  un refuge pour les marcheurs de compostel.

3.- Vaucouleurs - Verdun : 87 km.

Après un petit-déjeuner moyen, nous partons vers 8h30 comme d'habitude. Le temps n'est pas au beau, il pleut de petites goûtes mais cela ne nous gêne pas. Bien habillé et après avoir chargé les vélos,départ pour Commercy à 20 kms. A Commercy nous trouvons une de halage neuf, mais seulement 4 à 5 km, puis retour sur la départementale. Le temps s'améliore , à part une bonne petite averse, riendegrave.Le temps s'est amélioré durant la journée.

 
UVoici le parcours de la première partie de la journée:Vaucouleurs,Ugny-sur-Meuse,StGermain-sur-Meuzse,Void-Vacxon,Sorcy-St.Martin,Ville-issey,Euvile,Comercy.
Puis nous poursuivons notre parcours au bord de la Meuse, que nous ne voyons pas toujours. Le temps nous permet de poursuivre jusqu'à Saint-Mihiel, nous pique-niquons sur un banc, température agréable. Puis nous cherchons un hôtel pour dormir, rien à l'horizon et bien difficile de trouver quelque chose entre St.Mihiel et Verdun. Plus à l'intérieur des terres certainement plus facile. Donc nous prenons la décision de partir pour Verdun. Nous avons réservé à l'hôtel La Colombe avec petit déjeuner.
Le parcours est plus rapide pas de montées surprises, mais le paysage reste modeste, nous roulons sur une départementale pas beaucoup de circulation. Arrivée sur Verdun avec petite montée sympa pour terminer la journée. Nous trouvons facilement notre hôtel, chambre agréable avec Wc et douche à 52 euros sans déjeuner.

4.- Verdun - Dun-sur-Meuse : 40 km. 

Aujourd'hui le temps n'est pas à la fête , il pleut et cela ne nous encourage pas à rouler. Donc visite de Verdun. Après le petit-déjeuner servi en buffet, simplemais bon. Nous visitons en premier le centre mondial de la paix, qui présente trois expositions, en premier l'histoire de la première guerre mondiale et les années 33 la montée en puissance d'Hitler.Puis la construction de l'Europe à nos jours et une exposition d'affiche et de dessin publicitaire. Puis visite de la citadelle, rétrospective de la deuxième guerre mondiale , la résistance deVerdun. La Citadelle se visite sur réservation, cela en faut la peine, mais prévoir à l'avance. Nous ne pensions pas rouler aujourd'hui en raison du temps qui ne s'améliore pas et pourtant après avoir mangé nous constatons une petite amélioration, donc départ vers 14h00 sur Dun sur la Meuse. Le parcours est légèrement plus vallonnée que celle de jeudi, mais rien de méchant. Nous avons réservé un petit hôtel : le râle des genets. Ce soir nous avons mangé dans un restaurant du village que je recommande à tous ceux qui passeraient dans le coin. Ce Resto ce nomme les Colimençarts, ont y mange de la qualité et la présentation de classe.

5.- Dun sur la Meuse - Charleville-Mézières. : 84 Km.

 Après une nuit plutôt moyen , pas de fenêtre qui s'ouvre, climatisation, nous n'aimons pas le bruit, donc pas allumer. Petit-déjeuner buffet appréciable, bon pain et salade de fruit, non rien à redire. Les patrons très sympa. Nous quittons sous des nuages, mais pas de pluie, il fait relativement froid, nous nous habillons en conséquence. Direction Doulcon, Sassey-sur-Meuse, Salmory et Ville franche, Wiseppe, Laneuzville-sur-Meuse, Cesse, Luzy St Martin, Létanne,Villemontry, Mouzon, Villers devant Mouzon, Remil-Aillicourt. C'est la que nous prenons notre pic-nique au bord d'un étang. 

 
Depuis Remily-Allicourt nous trouvons avec plaisir la piste pour vélo flambant neuve, ce qui nous fait bien plaisir. Ainsi nous poursuivions notre voyage sur le bord du canal et non plus sur les départementale. Nous n'allons plus traverser les villages, mais le paysage sera certes bien différents, mais nous allons pouvoir mieux rouler. Donc la première partie nous traversons la campagne avec les champs de maïs en devenir, du Golza et de céréales. Direction Sedan, nous y arrivons vers deux heures, nous souhaitons rendre visite à l'office du tourisme pour la suite, n'ayant plus de carte a disposition. Hélas, c'est samedi et en plus fête médiévales au château. Nous décidons malgré tous de poursuivre notre chemin sur Charleville-Mezières. 
 
Le parcours se situe au bord du canal de la Meuse, bonne condition de circulation et nous commençons à rencontrer des cyclistes qui profitent de bonne condition. 
Nous avions réservé dans l'après-midi un hôtel à  Charleville-Mezières, Hôtel de La Meuse, rue de l'Epargne 9, bon accueil et la chambre est sympa, avec toilette et douche.

6.- Charleville-Mézières-Dinan : 94 km 

Après une nuit bienfaisante malgré un lit pas très confortable, nous prenons s le petit-déjeuner à la française, simple, mais sans buffet. Départ pour une journée avec le soleil, destination Dinan. Nous avons pris contact avec ma soeur qui habite Nivellees en Belgique pour nous rencontrer sur Dinan. Donc pas de possibilité de modifier notre parcours. La piste cyclable retrouvé nous filons sans grandes difficultés pour avaler 94 km.
Magnifique parcours au bord du canal de la Meuse, de beau paysage et de belles couleurs, le soleil est de la partie. Le printemps étant la nous en constatons parmi les palmipèdes que nous rencontrons le long du canal. Le parcours est bien balisé et la piste magnifique. A partir de Givet les choses ce gâte, plus de piste et très mal indiqué. En fait pas de chemin cyclable jusqu'à Dinan. C'est par la départementale que nous rejoignons Dinan,. Pas trop de circulation et magnifique arrivée dans cette ville.. Pas de réservation nous devons nous contener d'un Ibis bien situé au bord de La Meuse.

7.- Dinan - Huy : 62 km

Lever vers7h00,aprèsunebonne nuit de repos, chambre avec vue sur la Meuse. Hier soir nous avons rencontre ma soeur de Belgiquequiétaitdepassage dans cette région. Nous sommes allé manger ensemble aurestaurant"lesseptMeuses", situer sur une montagne vers Dinan, De ce lieu nous pouvons contempler la Meuse àseptendroitsdifférentsMalheuresement la nature à pris le dessus. Bon moment passer avecma soeuretrmonbeau-frère. Ce matin nous décidons journée calme après les 94 km d'hier, nous pensons aller àNamur etdormirsur place.Et ce matin nous visitons la citadelle de Dinan, visiteguidée.Ainsinousapprenons l'histoire de cette région. Dinan à l'honneur d'avoir le général de Gaulle durant la guerrecommelieutenantet il futblessé durant les combats. Ainsi la ville à érigé unestatueàsonhonneur. C'est dans cette ville que naquis l'inventeur du saxophone , M. Sax.

Après cette visite , vers midi, départ pour Namur. Nous retrouvons le chemin du Ravel, piste pour vélo, ainsi nous suivons le canal jusqu'à Namur. La première partie est belle et le paysage est plaisant. Puis nous arrivons à Namur, nous contemplons la citadelle, puis nous continuons notre chemin sans nous arrêter. Ainsi nous décidons que nous avons encore de l'énergie pour poursuivre notre route. Objectif la ville de Huy à 33 km de Namur. Cette deuxième partie je la qualifierai de moyen, nous côtoyons , une zone industriel, pas moche, mais moins agréable. Le parcours d'aujourd'hui me laisse un peu perplexe, la qualité de la piste est parfois bétonnée, gravier, pavé et parfois goudronnée. On ne roule pas si vite, mais dans l'ensemble nous avons vu pire. Nous avons dans l'0après-midi réservé à l'hôtel du Fort, juste a l'entré de la ville. Le patron est très sympa et disponible, il accepte de nous faire la lessive.


8.- Huy - Masstricht : 74 Km

Bien dans cet Hôtel du Fort, nous étions côté rocher, pas un bruit,Bel chambre simple avec salle de bain et wc bien équipé. Les patrons sont super sympa aidé par leur maman, Petit-déjeuner avec un petit buffet du saler et du sucré. Puis départ pour Liège dans unpremier temps 39 km. Mais après 5 km , Christiane constate qu'elle a oublié sa sacoche de devant, donc retour pour elle à l'Hôtel. Puisnous repartons au bord du canal, nous traversons une zoneindustrielle importante. La route est bonne et bien signalée, mais parfois la traversée des villages se fait sur des pavés.

Entrée dans Liège vers 12h30, nous ne souhaitons pas nous attarder, nous traversons la zone piétonne mangé une glace et boire un verre, Puis nous décidons de poursuivre jusqu'à Maastricht. La piste est excellente pas de difficulté particulière . La aussi nous traversons une zone industrielle. Arrivée à Maastricht vers 15h30, office du tourisme qui nous trouve un hôtel pas très loin du centre. Encore une belle journée, pas trop chaude et avec un vent latéral qui ne nous a pas trop gêné. Nous allons visiter la ville et nous restaurer. Hôtel Bigarré.


9.-Maarstricht - Swalmen-Roermond : 72 Km

 
Aujourd'hui nous partons à l'aventure nous irons ou les forces nous permettrons. Après un bon déjeuner, agréable et bien , nous prenons les vélos vers 9h30 et départ pour la fin de notre voyage, voilà 9 jours que nous pédalons et les kilomètres s'additionnent de manière plaisant. Encore une belle journée se présente à nous, un temps un peu couvert avec le soleil par moment qui nous réchauffe, sinon température agréable. Il a été difficile de nous procurer des cartes précisent concernant le bord de la Meuse jusqu'à Rotterdam. La hollande pays du vélo par excellence possède énormément de piste cyclable, chaque village est relié par ses différentes pistes, donc pas nécessaire de faire une carte pour ce parcours. Par contre, il faut trouver des signalisations LF3 qui permet de suivre les pistes existantes au bord de la Meuse, ou du moins au bord du canal. Chaque piste est numérotée, cela concerne un village à l'autre ou simplement des circuits permettant un parcours en boucle.
 
Le parcours est agréable , nous traversons des villages bien propre et joliment agrémenter. Toujours difficile de ce ravitailler, plus de petits magasins. Nous avons eu de la peine à trouver la LF 3 au départ de Maastricht, prendre la direction Iseren, puis au hazard d'un contour la LF3 s'offre à nous, durant un bon moment nous suivons. A un moment donné des travaux nous empêche de poursuivre sur la LF3, même si la déviation est bien indiquée, nous ne la retrouvons pas immédiatement et c'est grâce au GPS que nous retrouvons notre chemin.
 
Partis de Maastricht, nous avons visé Echt après 40 km, puis le temps le permettant nous avons roulé jusqu'à Roermond, nous avons trouvé un hôtel à environ cinq kilomètres de cette ville. L'Hotel Asselt une ancienne porcherie transformé. Un peu isolé  à la campagne.



10.- Swalmen - Roermond - Straelen : 40 Km


 Après une bonne nuit de sommeil et un petit-déjeuner copieux,buffet de classe, nous voila de nouveau à la recherche de la piste cyclable LF3. Après avoir navigué à vue, nous la retrouvonsavecsatisfaction. Ellenousconduit par moment au bord du canal ou enpleinecampagne, traversant les villages. Nous sommes surpris de voir le nombre de maison à vendre et peu de magasin pourceravitailler, heureusementl'hôtelnous offre la possibilité de prévoir.Aujourd'huic'est l'ascension d, donc beaucoup de monde sur les pistes, ils vont tous dans le même sens, cela nous surprend.Noustraversons des forêts cequi nousrafraîchit car le tempos est denouveau au beaufixe.

 
Après 40 km, une pause s'impose pour déguster les fraises acheter quelques kilomètres avant. En reprenant mon vélo, j'avais posé mes gants sur le sac arrière, catastrophe un gant s'est pris sur la chaîne et cela m'a cassé mon dérailleur. Plus moyen de rouler, donc que faire. Beaucoup de gens passe mais personnes ce préoccupe de nous, Christianne décide de chercher de l'aide, vers la ferme que nous voyons un peu plus loin. J'attends et me demande comment nous allons sortir de cette situation, quand un homme sur son vélo, jumelles en bandoulière, s'intéresse à mon problème. Je ne parle pas un mot d'allemand ni d'anglais. Je lui montre en italien, geste bien-sûr, la casse. Il comprend et me qu'il n'habite pas très loin, en allemagne, nous ne savions que nous étions à quelques mètres de la frontière entre la Hollande et l'Allemagne.
 
Je prends contact avec Chritianne pour l'avertir que cet homme vient me chercher et ont se donne rendez-vous à la ferme. Quelques minutes plus tard ont charge le vélo dans son auto et départ chez lui où il nous propose de passer la nuit. Il dit connaître un réparateur de vélo et que demain nous irons le faire réparer. Il connaissait le patron et lui à téléphoner pour dire d'être prêt vendredi vers       9h00. Nous avons passé dans une famille accueillante et plein de simplicité. Il nous a invité à souper et mis a disposition leur chambre à coucher. 

Ce vendredi après un déjeuner sur la terrasse départ pour la réparation. Réparation possible et il me change mon dérailleur, ainsi que la chaîne qui avait ramassé un coup, après une heure de travail, facture 67 euros. Mon bon samaritain est resté durant la réparation, car il voulait, que la réparation soit bien faite. En le remerciant il me dit si cela m'arrive une fois je souhaiterai que quelqu'un vienne me secourir.       Son attitude me touche et cela reste un bel exemple de solidarité

11.- Straelen - Hellig à Nijmegen : 84 km

Aujourd'hui vendredi après la réparation, nous prenons la suite de notre voyage au bord de la Meuse que no apercevons par moment. Nous retrouvons notre piste LF3, elle nous conduit à la campagne et nous essayons de nous repérer au chiffre que nous pouvons trouver sur les poteaux. Aucune carte pour nous guider, mais des panneaux au bord des pistes nous permettent de construire notre chemin. Mais la LF ne figure sur aucun de ses panneaux, mais si nous suivons la LF3 cela signifie que nous sommes sur le chemin de la Meuse. Aujourd'hui nous sommes plus souvent au bord de la Meuse. Parti vers 10h30 de Straelen nous vison Cuijk, que nous  avions souhaiter jeudi. Comme le temps est au beau fixe, nous poursuivons notre route jusqu'à Hellig vers Nijmegen, ou nous trouvons le seul hôtel pouvant nous recevoir, Weekend de l'ascension = hôtel plein. L'hôtel s'appelle Konbanwa, tenu par des chinois. Il se situe au-dessus de Nijmegen.

12.-Helig - Hertogenbosch : 72 km

Aujourd'hui encore du beau temps, après avoir bien dormi dans notre hôtel chinois, nous avons souper chinois, c'était bon et bien présenté, nous avons déjeuné avec un excellent buffet. Puis départ  vers 9h00  pour retrouver notre Meuse. Sans carte cela devient difficile de se retrouver. Aujourd'hui journée un peu particulier, car croyant avoir é nouveau côtoyer la Meuse, nous rendons compte que c'est le Rhin que nous observons. Donc retour de vingt kilomètres en arrière pour retrouver la Meuse. Donc nous avions rouler 72 kilomètres dans un environnement superbe, mais pas ce que nous pensions faire de notre journée. Nous avons vu de beau paysage et longé des canaux entre Rhin et La Meuse, il faut signaler que la Meuse change de nom à un moment donné et devient Waal. Enfin après avoir tourné en rond , nous décidons de trouver un hôtel, impossible de trouver un hôtel disponible. Il semble qu'une fête a lieu dans la région et weekend de l'ascension un temps magnifique.

Nous continuons de chercher sur Internet quelque chose, une personne propose son aide. Nous lui expliquons que nous recherchons un hôtel, ainsi il nous informe qu'un hôtel vient d'ouvrir a quelques kilomètres. Nous nous rendons et trouvons la réceptionniste très serviable et nous informe que l'hôtel est complet. Mais propose son aide pour trouver autre chose, impossible de trouver. Donc nous décidons de prendre le train de parcourir en train le parcours que nous avions fait le matin afin de trouver un lieu pour dormir. Ainsi nous sommes ce soir à Hertogenbosch. Après 72 kilomètres nous sommes contents de pouvoir nous reposer, journée très chaude et ce soir il Fait encore bien chaud.

13.- Hertogenbosch -Barendrech : 90 km

Après une bonne nuit, malgré un orage vers 3h30, levé 7h00, petit-déjeuner 08h00 dans un hôtel simple, propre et manger sur place, car nous sommes arrivés un peu tard. Départ 9h30 avec comme objectif de ne pas se tromper de route. Recherche de la piste cyclable LF3 b, au miracle nous la prenons. Le parcours est magnifique et le temps agréable, encore une journée de beau. La Meuse dans cette région va perdre son nom et va à un moment donné rejoindre le Rhin. C'est bien dimanche et habitants commence à faire de la marche et du vélo. Le vélo est partout , il se pratique en famille, en équipe ou individuellement. En ville il est partout et tout est fait pour faciliter la mobilité, par des pistes bien marquées et les signalisations au feu pour les vélos. Les jeunes l'utilisent énormément. Il faut dire que le terrain si prête bien et les montées ne sont pénibles.

 
C'est un beau parcours au bord du canal, mais aussi à la campagne ou sur les digues. Les chemins de très bonnes qualité. L'utilisation de tableau avec chaque route numéroté est bien utile, mais il faut absolument programmer son parcours et mémoriser les numéros, les hollandais ont un programme pour cela. Nous avons fait 90 km pour atteindre la banlieue de Rotterdam, nous sommes à 10 km de Rotterdam, nous avons trouvé un hôtel dans les environs, hôtel Bastion.
Aujourd'hui nous sommes 1015 km.

14.- Barendrech - Hoek van Hollande -La Hay : 84 km

Dernier parcours de notre périple sur le chemin de la Meuse. Nous avons bien dormi, l'hôtel est bien tranquille, le petit-déjeuner servi en buffet, très généreux, rien à redire. Sur l`hôtel Bastion. Donc départ vers 8h00 pour reprendre la piste cyclable LF 12 b, introuvable pendant un moment nous tournons en rond, puis ont la retrouve et nous traversons la ville, puis le bord de la vielle Meuse, comme elle a cette endroit une zone industriel est traversée le plus rapidement possible, mais elle est longue. Tous est aménagé pour les vélos, ascenseur, escalator facilite le passage sur les voies de chemin de fers, même un tunnel sous le canal nous permets d'accéder sur la piste cyclable La banlieue de Rotterdam est immense pour en sortir il faut faire bien 15 km. Puis nous prenons la direction d e Hoek van Hollande. Ou la Meuse et le Rhin se jette dans la mer du Nord.

 
Petite halte Maassiuis, pour se désaltérer, puis départ sur Hoek van Hollande le dernier bout de chemin qui mettra une halte à notre voyage 14 jours. C'est un tronçons qui longe un canal ou le Rhin et la Meuse réunie se jette dans la mer du Nord. A Hoek van de Hollande nous avions dormi la foi où nous avions fait le Rhin. Nous décidons de nous rendre à De Haag qui ce situe à 20 km au bord de la mer. Nous trouvons un hôtel Easyhotel.com, simple, une chambre mais bien équipées.
Aujourd'hui nous avons parcourus 84 Km par un temps magnifique, 13,5 jours de soleil et une matinée de pluie.
Après 1099 km nous sommes bien content d'être en bonne forme et que tout ce soit bien déroulé, bel aventure.
1 commentaires


5.-Dun sur la Meuse - Charleville-Mezières.:84Km. 

Après une nuit plutôt moyen , pas de fenêtre qui s'ouvre, climatisation, nous n'aimons pas le bruit, donc pas allumer. Petit-déjeuner buffet appréciable, bon pain et salade de fruit, non rien à redire. Les patrons très sympa. Nous quittons sous des nuages, mais pas de pluie, il fait relativement froid, nous nous habillons en conséquence. Direction Doulcon, Sassey-sur-Meuse, Salmory et Ville franche, Wiseppe, Laneuzville-sur-Meuse, Cesse, Luzy St Martin, Létanne,Villemontry, Mouzon, Villers devant Mouzon, Remil-Aillicourt. C'est la que nous prenons notre pic-nique au bord d'un étang.

Depuis Remily-Allicourt nous trouvons avec plaisir la piste pour vélo flambant neuve, ce qui nous fait bien plaisir. Ainsi nous poursuivions notre voyage sur le bord du canal et non plus sur les départementale. Nous n'allons plus traverser les villages, mais le paysage sera certes bien différents, mais nous allons pouvoir mieux rouler. Donc la première partie nous traversons la campagne avec les champs de maïs en devenir, du Golza et de céréales. Direction Sedan, nous y arrivons vers deux heures, nous souhaitons rendre visite à l'office du tourisme pour la suite, n'ayant plus de carte a disposition. Hélas, c'est samedi et en plus fête médiévales au château. Nous décidons malgré tous de poursuivre notre chemin sur Charleville-Mezières.

Le parcours se situe au bord du canal de la Meuse, bonne condition de circulation et nous commençons à rencontrer des cyclistes qui profitent de bonne condition. 
Nous avions réservé dans l'après-midi un hôtel à  Charleville-Mezières, Hôtel de La Meuse, rue de l'Epargne 9, bon accueil et la chambre est sympa, avec toilette et douche.

6.- Charleville-Mezière-Dinan : 94 km 

Après une nuit bienfaisante malgré un lit pas très confortable, nous prenons s le petit-déjeuner à la française, simple, mais sans buffet. Départ pour une journée avec le soleil, destination Dinan. Nous avons pris contact avec ma soeur qui habite Nivellees en Belgique pour nous rencontrer sur Dinan. Donc pas de possibilité de modifier notre parcours. La piste cyclable retrouvé nous filons sans grandes difficultés pour avaler 94 km.

Magnifique parcours au bord du canal de la Meuse, de beau paysage et de belles couleurs, le soleil est de la partie. Le printemps étant la nous en constatons parmi les palmipèdes que nous rencontrons le long du canal. Le parcours est bien balisé et la piste magnifique. A partir de Givet les choses ce gâte, plus de piste et très mal indiqué. En fait pas de chemin cyclable jusqu'à Dinan. C'est par la départementale que nous rejoignons Dinan,. Pas trop de circulation et magnifique arrivée dans cette ville.. Pas de réservation nous devons nous contener d'un Ibis bien situé au bord de La Meuse.
7.- Dinan - Huy : 72 km

Lever vers 7h00, aprèsunebonne nuit de repos, chambre avec vue sur la Meuse. Hier soir nous avons rencontre ma soeur de Belgique qui était de passage dans cette région. Nous sommes allé manger ensemble au restaurant "lesseptMeuses", situer sur une montagne vers Dinan, De ce lieu nous pouvons contempler la Meuse à sept endroits différents Malheuresement la nature à pris le dessus. Bon moment passer avec ma soeur etrmonbeau-frère. Ce matin nous décidons journée calme après les 94 km d'hier, nous pensons aller à Namur et dormir sur place. Et ce matin nous visitons la citadelle de Dinan, visite guidée. Ainsinousapprenons l'histoire de cette région. Dinan à l'honneur d'avoir le général de Gaulle durant la guerre comme lieutenant et il fut blessé durant les combats. Ainsi la ville à érigé une statue àsonhonneur. C'est dans cette ville que naquis l'inventeur du saxophone , M. Sax Adolphe.

Après cette visite , vers midi, départ pour Namur. Nous retrouvons le chemin du Ravel, piste pour vélo, ainsi nous suivons le canal jusqu'à Namur. La première partie est belle et le paysage est plaisant. Puis nous arrivons à Namur, nous contemplons la citadelle, puis nous continuons notre chemin sans nous arrêter. Ainsi nous décidons que nous avons encore de l'énergie pour poursuivre notre route. Objectif la ville de Huy à 33 km de Namur. Cette deuxième partie je la qualifierai de moyen, nous côtoyons , une zone industriel, pas moche, mais moins agréable. Le parcours d'aujourd'hui me laisse un peu perplexe, la qualité de la piste est parfois bétonnée, gravier, pavé et parfois goudronnée. On ne roule pas si vite, mais dans l'ensemble nous avons vu pire. Nous avons dans l'0après-midi réservé à l'hôtel du Fort, juste a l'entré de la ville. Le patron est très sympa et disponible, il accepte de nous faire la lessive
Bien dormit dans cet Hôtel du Fort, nous étions côté rocher, pas un bruit, Bel chambre simple avec salle de bain et wc bien équipé. Les patrons sont super sympa aidé par leur maman, Petit-déjeuner avec un petit buffet du saler et du sucré. Puis départ pour Liège dans un premier temps 39 km. Mais après 5 km , Christiane constate qu'elle a oublié sa sacoche de devant, donc retour pour elle à l'Hôtel. Puis nous repartons au bord du canal, nous traversons une zone industrielle importante. La route est bonne et bien signalée, mais parfois la traversée des villages se fait sur des pavés.

Entrée dans Liège vers 12h30, nous ne souhaitons pas nous attarder, nous traversons la zone piétonne mangé une glace et boire un verre, Puis nous décidons de poursuivre jusqu'à Maastricht. La piste est excellente pas de difficulté particulière . La aussi nous traversons une zone industrielle. Arrivée à Maastricht vers 15h30, office du tourisme qui nous trouve un hôtel pas très loin du centre. Encore une belle journée, pas trop chaude et avec un vent latéral qui ne nous a pas trop gêné. Nous allons visiter la ville et nous restaurer. Hôtel Bigarré.

Envoyé de mon iPad

11.- Strehen - Mimegen : 74 km

Aujourd'ui vendredi après la réparation, nous prenons la suitedenotre voyage au bord de la Meuse. Meusr que noua apercevons par moment. Nous retrouvons notre piste LF3, elle nous conduit à la campagne et nous essayons de nous repérer au chiffrequenouspouvonstrouver sur les poteaux. Aucune carte pour nous guider, mais des panneaux au bord des pistes nous permettent de construire notre chemin. Mais la LF ne figure sur aucun de sespanneaux,mais sinoussuivons la LF3 cela signifie que nous sommes sur le chemin de la Meuse. Aujourd'hui nous sommes plus souvent au bord de la Meuse. Parti vers10h30 deStraelen nous vison Cuijk, que nous  avions souhaiter jeudi. Comme le temps est au beau fixe, nouspoursuivonsnotre route jusqu'a Hellig vers Nijmegen, ou nous trouvons le seulhôtel pouvantnous recevoir, Weekend de l'ascension = hôtel plein. L'hôtel s'appelle Konbanwa, tenu par des chinois. Il sesitueau-dessu de Nijmegen.

11.- Strahlen - Heilig : 80 km

Aujourd'hui vendredi après la réparation, nous prenons la suitedenotre voyage au bord de la Meuse. Meusr que noua apercevons par moment.Nousretrouvons notre piste LF3, elle nous conduit à la campagne et nous essayons de nous repérer au chiffre que nouspouvonstrouver sur les poteaux. Aucune carte pour nous guider, mais des panneauxaubord des pistes nous permettent de construire notre chemin. Mais la LF3 ne figure sur aucun de ses panneaux, mais sinoussuivons la LF3 cela signifie que nous sommes sur le chemin de laMeuse.Aujourd'hui nous sommes plus souvent au bord de la Meuse. Parti vers10h30 deStraelen nous vison Cuijk, que nous  avions souhaiter jeudi. Commeletemps est au beau fixe, nous poursuivons notre route jusqu'a Hellig vers Nijmegen, ou nous trouvons le seulhôtel pouvantnous recevoir, Weekend de l'ascension = hôtel plein. L'hôtels'appelleKonbanwa, tenu par des chinois. Il se situe au-dessu de Nijmegen.


12.- Nijmegen- Hertogenboch : 72 km

Aujourd'hui encore du beau temps, après avoir bien dormi dansnotre hôtel chinois, nous avons souper chinois, cétait bon et bien présenté, nous avons déjeuné avec un excellent buffet. Puis départ vers 9h00 pourretrouver notre Meuse. Sans carte cela devient difficile de se retrouver. Aujourd'hui journée un peu particulier, car croyant avoir é nouveau côtoyer la Meuse, nous rendons compte que c'est le Rhinque nous observons. Donc retour de vingt kilomètres en arrière pour retrouver la Meuse. Donc nous avions rouler 72 kilomètres dans un environnement superbe, mais pas ce que nous pensions faire denotre journée. Nous avons vu de beau paysage et longé des canaux entre Rhin et La Meuse, il faut signaler que la Meuse change de nom à un moment donné et devient Waal. Enfin après avoir tourné enrond , nous décidons de trouver un hôtel, impossible de trouver un hôtel disponible. Il semble qu'une fête a lieu dans la région et weekend de l'ascension un temps magnifique.

Nous contuons de chercher sur Internet quelque chose, une personne propose son aide. Nous lui expliquons que nous recherchons un hôtel, ainsi il nous informe qu'un hôtel vient d'ouvrir a quelques kilometres. Nous nous rendons et trouvons la réceptionniste très serviable et nous informe que l'hôtel est complet. Mais propose son aide pour trouver autre chose, impossible de trouver. Donc nous décidons de prendre le train de parcourir en train le parcours que nous avions fait le matin afin de trouver un lieu pour dormir. Ainsi nous sommes ce soir à Hertogenbosch. Après 72 kilometres nous sommes contents de pouvoir nous reposer, journée très chaude et ce soir il Fait encore bien chaud.

13 : Hertogenboch - Barendrech -Rotterdam : 90 km

Aprèsune bonne nuit, malgré un orage vers 3h30, levé 7h00, petit-déjeuner 8h00 dansunhôtel simple, propre et manger sur place, car nous sommes arrivés un peu tard. Départ 9h30 avec comme objectif de ne pas se tromper de route. Recherche delapiste cyclable LF3 b, au miracle nous la prenons. Le parcours est magnifique et le temps agréable, encore une journée de beau. La Meuse dans cette région va perdre son nom et va à un momentdonnérejoindre le Rhin. C'est bien dimanche et habitants commence à faire de la marche et du vélo. Le vélo est partout , il se pratique en famille, en équipe ou individuellement. Enville il estpartout ettout est fait pour faciliter la mobilité, par des pistes bien marquées et les signalisations au feu pour les vélos. Les jeunes l'utilisent énormément. Il faut dire que le terrain si prêtebien et lesmontées ne sont pénibles.

 
C'est un beau parcours au bord du canal, mais aussi à la campagne ou sur les digues. Les chemins de très bonnes qualité. L'utilisation de tableau avec chaque route numéroté est bien utile, mais il faut absolument programmer son parcours et mémoriser les numéros, les hollandais ont un programme pour cela. Nous avons fait 90 km pour atteindre la banlieue de Rotterdam, nous sommes à 10 km de Rotterdan, nous avons trouvé un hôtel dans les environs, hôtel Bastion.
Aujourd'hui nous sommes 1015 km.
 
 

14.- Barendrecht - Hoek van de Hollande - De Haag : 84 km

Dernier parcours de notre périple sur le chemin de la Meuse. Nousavons bien dormi, l'hôtel est bien tranquille, le petit-déjeuner servi en buffet, très généreux, rien à redire. Sur l`hôtel Bastion. Donc départ vers 8h00pourreprendre la piste cyclable LF 12 b, introuvable pendant un moment nous tournons en rond, puis ont la retrouve et nous traversons la ville, puis le bord de la vielle Meuse, comme elle a cet endroit,une zone industriel est trvaversée le plus rapidement possible, mais elle est longue. Tous est aménagé pour les vélos, ascenseur, escalator facilite le passage sur les voies de chemin de fers, mêmeun tunnel sous le canal nous permets d'accéder sur la piste cyclable La banlieue de Rotterdam est immense pour en sortir il faut faire bien 15 km. Puis nous prenons la direction d e Hoek vanHollande. Ou la Meuse et le Rhin se jette dans la mer du Nord.

Petite halte Maassiuis, pour se désaltérer, puis départ sur Hoek van Hollande le dernier bout de chemin qui mettra une halte à notre voyage 14 jours. C'est un tronçons qui longe un canal ou le Rhin et la Meuse réunie se jette dans la mer du Nord. A Hoek van de Hollande nous avions dormi la foi où nous avions fait le Rhin. Nous décidons de nous rendre à De Haag qui ce situe à 20 km au bord de la mer. Nous trouvons un hôtel Easyhotel.com, simple, une chambre mais bien équipées. Aujourd'hui nous avons parcourus 84 Km par un temps magnifique, 13,5 jours de soleil et une matinée de pluie.