· 

Paris - Mont St.Michel

Départ demain matin 10 juin pour Paris, nous y allons en voiture, le train bien trop compliqué. Depuis le 1 janvier la société Lyria n’accepte plus les vélos, il faut le démonter et le prendre comme bagage accompagné. Prendre des intercyti il faut changer 6 fois en passant par Bâle. Donc nous avons décidé de faire ce trajet en voiture. Donc nous allons exactememt à Cesson , à une cinquantaine de kilomètres de Paris. Nous allons laisser la voiture chez des amis et nous allons de cet endroit nous rendre sur Paris


Nous nous préparons pour un départ dimanche 10 juin, 

1- Cesson - Paris : 59 km, 10 juin 2018

Après 59 km nous voici arrivés à Paris, vers 17h30, le parcours depuis Cesson a été plus difficile que prévu. Pas pour la complexité du parcours, mais par le manque d'information, mal indiqué. Nous avons suivi la Seine et nous avons admiré quelques jolis points de vues coin. Parfois nous nous sommes perdus et avons traversé une forêt en poussant nos vélos, enfin nous avons retrouvé le chemin et nous sommes bien arrivés à Paris sur la place de notre Dame de Paris. Que de monde, presque trop enfin il ne faut pas se plaindre. Un homme de la sécurité à bien accepter de prendre en photo, sympa, ensuite je lui ai demandé ou ce situait le point zéro marqué par une rose des vents gravé dans le bronze matérialise ce point de départ des routes de France quittant la capitale.

 Le temps nous a été favorable, pas trop de soleil, beaucoup de brune, il a beaucoup plus ses derniers jours. Température 25 degré, lourd et la visibilité pas terrible. Puis nous décidons d'aller manger vers 19h00., Christiane propose Le Petit Medicis, petit bistrot sympa. Nous avons bien mangé et le patron très gentil. Nous lui avons demandé s'il connaissait un hôtel dans le coin. Il nous dit que dans le coin il y a beaucoup d'hôtel, mais assez chers. Ensuite, après nous avoir servi il a pris le temps de faire une recherche et nous propose l'Hôtel des Mines pas trop loin. Où nous allons passer la nuit.  

 Donc demain nous commençons notre voyage vers Mont St Michel par la Veloscénie.  

 Donc à demain.  



Après 60 km, nous voici arrivé a Rochefort en Yvelines, dans une chambre d’hôte. Nous sommes parti de Paris vers 9h30, le temps n’était pas au pls beau, mais pas de pluie heuresement, L’Hôtel des Mines est de bonne qualité et la chambre agréable, petit déjeuner corecte pas de buffet mais un petit buffet bien garnis. Nous nous sommes mis en route en suivant la Véloscénie, pas toujours bien indiquée. Depuis la place de La Catalogne, elle bien indiquée et nous permets de trouver la Coulée verte. Cette Coulée verte  nous permet de quitter Paris dans de bonne condition, elle est revêtue, mais la qualité est parfois altérée par des racines, en refection sur certaine partie. Le dénivelé est accesible avec parfois quelques belles montées. Jusqu’a Massy la coulée verte est bien indiquée, aprés, cela devient plus compliqué et même énervant. Nous traversons Palaiseau, Orsay, Villebon S/Yvette,Gometz le Châtel par des départementales, avec de la circulation. De Gometz la Ville, nous avons pris la voie verte, une ancienne piste d’essai pour l’aréotrain créer par Jean Bertin, c’estz un véhicule se déplaçant sur un coussin d’air sur un rail en béton en forme de T inversé. Cette piste n’est plus utilsé et permet de circuler à vélo, elle fait  6,700 km, elle part de Gometz la Ville à Limours. Mais notre surprise trois arbres au travers de la route, un orage de la nuit précédente les avaient couchés. Mais rien nous arrête, nous avons réussi à passé par dessus ou par dessous. Et le troisième plus petit nous l’avons tout simplement déplacé.

Puis limours la piste n’est pas indiqué aucun panneau le carnet de Véloscénie nous permet malgré tout de nous repèrer. L’amabilité des gens est aussi source d’information. Puis arrivée à Rochefort en Yvelines dans une chambre d’hôte, un loft nous est proposé au prix d’une chambre, agréable et bien aménagé dans un jardin tranquille. Le patron très sympa.


2.- Paris - Rochefort en Yvelines : 60 km 11 juin 2018

3.- Rocheford en Yveline - Chartres : 78 km 12 juin 2018

Départ de Rochefort en Yvelines vers 9h30 par un temps plus vieux et petite pluie. Mais nous roulons malgré tout. La nuit à été bonne, sans un bruit dans notre loft. Hier souper dans un resto du village , très bonne qualité et l’ambiance sympa. Le petit déjeuner plutôt maigre, beurre et confiture, mais le patron très sympathique et un autre client avec lequel il faisait bon échanger.

Départ pour Longvillier , puis St.Arnoult-en-Yvellines, puis nous demandons comment trouver le GR 665, que nous devons prendre, un vététiste qui connaît bien le tracé nous déconseille à causse des intempéries qui à rendu le chemin impraticable. Il nous propose un itinéraire pour éviter la forêt de Ramboullet.

Nous passons par Clairfontaine en Yvelines, puis deux filles en VTT, nous conseil de traverser une forêt pour rejoindre Ramboullet. Mais chemin difficile en raisons de la pluie..

Pas de wifi ce soir la suite de l’aventure demain soir.

Puis la pluie ce calme, nous arrivons à Rambouillet, ou nous pique-niquons au bord d’un étang lié au château résidence Royal, aujourd’hui le château accueille des chefs d’état étrangers.

Nous décidons, après une bonne tasse de thé menthe de rejoindre Epernon à 14 km.

Le temps c’est bien remis et traversons une belle région. Le parcours est bien vallonné, petite montée agréable.

La pluie de la veille à fait déporter les ruisseaux et rivières.

A Epernon après avoir roulé 57 km, nous décidons de trouver un endroit pour dormir. A l’office du tourisme pas grand chose à nous proposer, par contre à Chartres plus facile. Donc nous réservons une chambre d’hôte au centre de Chartres. Il fait bon pas de pluie à l’horizon, donc nous reprenons la route pour 21 km. Belle piste en sortons d’Epernon tous droit sur Chartres.

Nos hôtes ne pouvaient nous recevoir qu’à partir de 8h00. Nous allons souper et à 8h00 précise nous sommes reçu par un couple de notre âge. Il nous propose une petite maisonnette ce. Situant au fond de leur jardin. Agréable surprise et calme garanti.

Nous profitons le soir de visiter Chartres en lumière.


4.- Chartres - Nogent le Rotrou : 88 km 13 juin 2018.

Hier soir balade au centre de Chartres pour admirer les. Projection de lumière sur les façade de la cathédrale, du théâtre et d’autres bâtiments officiels.
Puis après une bonne nuit de repos, petit déjeuner chez nos hôtes, déjeuner simple mes convivial . Puis départ par un temps couvert, mais pas de pluie, température plus frais que hier.nous retrouvons la piste et nous traversons la campagne, champs de céréales, colza a perde de vues.
Nous traversons Barjouville, Fontenay-sur Eure, Ollier-Combray visite l’église avec son plafond en forme de coque de bateau, pique-nique vers l’église. 
Puis départ pour Thiron-Gardais, La Gaudaine, région du Perche, très accidenté, montée et descende ce succédant. La signalisation parfaite durant la grande partie du trajet, mais en fin d’après-midi petite erreur de notre part ou signalisation mal positionnée, enfin nous sommes parti dans une mauvaise direction. Beaucoup de montée et de décente, nous question quelqu’un est il nous remet sur la bonne voie. Enfin arrivée à Nogent-le-Rotrou vers 19h45.
Nous avons trouvé un hôtel dans la ville, au Lion d’Or. Chambre spacieuse et agréable. Difficiles de trouver un restaurant pour servir un repas à partir de 9h00. Ce soir nous avons manger Tapas, frite, mais c’était et patron était sympa, il fermait mais il a accepté de nous préparer quelques choses.

5.- Nogent le Rotrou - Le Mêle sur Sarthe : 58 km 14 juin 2018

Après une bonne nuit de repos bienfaisant, bonne literie, nous prenons le petit déjeuner simple, mais largement suffisant. Nous devons trouver la voie verte, ancienne ligne de chemin de fer, utilisé aujourd’hui pour les promeneurs et le vélo. Bien indiqué pour la rejoindre depuis notre hôtel. Quelques petites montées et puis la voila cette voie verte. La piste n’est pas coudronée, mais le revêtement est bien entretenu. Dommage que les arbres de chaque côtés ont poussés, cela nous empêche de profiter de la vue. Par temps ensoleillé il doit vers frais et agréable.

Aujourd’hui le temps était ensoleillé le Matin, au moment de partir le ciel c’est à nouveau remplit de nuages, pas de pluie pour cette journée. Après quelques kilomètres, nous décidons de visiter à Ramalard  un jardin, le jardin de la petite Rochelle aménagé avec soin par sa propriétaire Hélène d’Andiau. Sur un terrain à l’abandon avec patience et passion, elle a fait naître dix petit jardin aux ambiances variés, ceci depui 1976. Deux jardiniers entretiennent ses jardins en permanence, nous avons échangés quelques mots avec eux. Normalement le jardin n’est pas ouvert à ses heures , mais la propriétaire nous la ouvert généreusement, nous étions tous seul. Puis pique-nique  vers l’église du village, ensuite une bonne tasse de thé menthe pour nous réchauffer. Retour vers notre voie verte, après quelques coups de pédale nous décidons de nous trouver un lieu pour nous reposer cette nuit. Notre itinéraire nous amène à Le Mêle sur Sarthe, à l’hôtel de La Poste. Il faut dire que ce week-end il y a les 24 h du Mans est les hôtels sont pris d’assauts, donc bien content d’avoir trouvé cette chambre, dans une annexe derrière l’hôtel. Petite chambre confortable et fenêtre donnant vers un parc.

6.- Le Mêle sur Sarthre - Bagnole de l’Orne : 78 km - 15 juin 2018

Après une bonne nuit de repos, dans un lieu calme, chambre agréable avec WC et douche pour 47 euro la nuit.le petit déjeuner n’était passé compris dans le prix, bien entendu, il coutait 9 euro. Un bon buffet bien garnis nous attendait, nous avons bien profité pour l’étape d’aujourd’hui. Nous partons vers 9h30, par un beau temps, le soleil est de retour. Nous partons pour Alençon à vingt kilomètres de le Mêle sur Sarthe. Nous reprenons la voie verte qui se termine à quelques kilomètres d’Alençon. Visite de l’Eglise d’Alençon, pui l’office du tourisme pour trouver un truc pour dormir, le week-end approche, il faut se préserver de toutes suprises. Nous souhaitons faire un arrêt à Carrouge, mais l’hôtel n’existe plus, les chambres d’hôtes complet. Nous décidons d’aller à Bagnoles de l’Orne, conscient que l’étape sera longue et difficile, c’est d’après le guide l’étape sportive. Beaucoup de montée et bien sur de descente, les montées était plus longue que les descentes. Effectivement cette étape correspondait bien au dire du guide. La route belle, sur des petites routes départementales sans grandes circulations. Il faisait bien chaud, heureusement des partie de routes ombragées. Après 78 kilomètres arrivée às Bagnole de l’Orne ou nous avion réservé à l’hôtel les Camélias, chambre agréable donnant du côté jardin, donc calme.

7.-Bagnole de l’Orne - Domfront : 25 km - 16 juin 2018

La nuit à été bonne et reposante après l’étape de hier, nous avons bien mangé à l’hôtel. La chambre calme et nous n’avons pas été dérangé. Aujourd’hui nous avons décider de ne pas faire une grandeétape, mais nous arrêter à Domfront qui n’est qu’à 25 Kilomètres de Bagnole de l’Orne. Ville médiévale qui mérite de faire une halte. Nous avons réservé un hôtel l’Hotel de France.Nous reprenons laroute. Avant de partir un petit tour dans la ville de Bagnole, sont étang, son casino et une famille  de  cygne. Puis retrouver la piste qui nous amène à Domfront .
La route traverse une belle forêt et le paysage est de toute beauté, nous traversons de petit village, comme c’est samedi l’es village semblent plus animés, les gens s’affairent autour de leur maison. Le guide nous invite à visiter une petite chapelle de Sainte Geneviève,patronne de Paris. Cette chapelle fut construite en 1856, détruite par une tornade, elle fut reconstruite en 1939. Elle se situe au cœur de la forêt et un lieu de pèlerinage. Puis la ville de Domfront avec son château en ruine mais la ville est magnifique avec de vielles bâtisses, une grand eglise construite en béton est impressionnante. Puis arrivée à l’hôtel de France où nous somme bien accueilli et la chambre donne du côté jardin calme et agréable.

7.- Domfront - Ceaux : 62 km 16 juin 2018

Journée de repos, hier à Domfront, visite de ville médiévale et de l’église. Bonne nuit de repos, au calme et chambre agréable, petit déjeuner simple et correcte. Départ vers 9h30 pour notre dernière grande étape vers le Mont St. Michel. Une voie verte nous y conduit, elle est à quelques mettre de notre hôtel. 60 km de voie verte, bien entretenue et non goudronnée, mais un revêtement agréable,beaucoup de croisement de route, faire attention au voiture qui traverse cette voie verte.Un paysage magnifique de la campagne au cœur du bocage normand, voie agréable et belle nature à découvrir.Nous rencontrons quelques voyageur à vélo. Le temps est couvert et frais, mais plus nous allons de l’avant la température monte, bon signe. Nous enlevons nos veste et commençons à sentir le vent du large, nous cherchons un hôtel pour y passer la nuit. Les hôtels sont bien remplis et il ne sont pas si nombreux. Enfin un hôtel situé à Ceaux semble avoir des chambres libre. A quelques kilomètres del’hôtel nous appercevons le Mt St. Michel se dessiner au loin, nous y sommes bientôt demain sera notre dernier étape sur la veloscenie. L’hôtel est situé en pleine campagne la chambre propre et tranquille. Il ne font pas restaurant nous allons trouver un restaurant à Ceaux.

8.- Ceaux - Mont St michel: 25 Km l8 juin 2018

Nous voici arrivé au terme de la Veloscenie, plus que 25 km depuis notre hôtel et le Mont St. Michel est à nous.  L’hôtel était bien calme et nous avons repris les forces pour cette journée quenous allons passé au Mont St. Michel, le petit déjeuner était un buffet simple mais adéaqut pour un deux étoiles. La gérante trèps sympa. Hier soir nous avons élté mangé une pizza au village, trésorbonne et les patrons trés gentil. trésor bonne pizza au fruits de mer et Christiane à la viande achée. Puis départ vers 9h15, par un temps couvert, mais pas de pluie. Nous appercevons à l’horizon cefameux Mt St Michel. Lieux super touristique, se remettre dans la foule donne le tournis. Mais ce site reste imprésionant par sa grandeur et l’espace qu’il occupe dans cette baie. Imaginer le travailtitanesque pour ériger un tel monument, il fallut des centaines d’année.Que d’escalier à escalader, nous n’avons plus l’habitude avec tant de vélo dans nos jambes. L’accès au site est interdit auvélo de 10h00 à 18h00. Des navettes de bus gratuit est à disposition des touristes. Mais nous pouvons y aller à pied par un pont qui relie l’aéroport rivage au Mont St Michel.

Voilà l’aventure ce termine et la véloscénie est derrière nous, beau parcours, mais quand même assez physique pour quelques étapes, nous n’avons pas jouis d’un temps exeptionnelle, mais tous les jours nous avons pus rouler par des températures variables. Mais cela reste un bon souvenir et nous sommes très content de l’avoir fait.
Je ne me suis pas représenté les difficultés et les montées que pouvait représenter ce parcours, mais nous l’avons fait.
Voilà venu le temps de penser au retour, ce soir nous dormons Pontorfont Ou  nous avons trouvé un petit hôtel La Tour Brette près de la gare, demain départ pour Paris à 6h41.

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sara (mercredi, 20 juin 2018 23:27)

    Super ��
    Gros becs